ActualitéEurope

Facebook dément avoir censuré un site parodique belge

avec l'AFP

Le réseau social Facebook a démenti dimanche avoir cherché à bloquer la diffusion de contenus du site parodique belge Nordpresse sur l’affaire Benalla, invoquant des « problèmes techniques » pour expliquer des difficultés d’internautes à partager ces contenus.

« Les contenus » de Nordpresse « sont autorisés sur Facebook« , a indiqué le réseau social dans un communiqué diffusé dimanche en fin d’après-midi. En revanche, « nous avons identifié un problème technique empêchant l’affichage d’un aperçu » lorsque les internautes cherchaient à partager un lien sur le site de Nordpresse, a ajouté le réseau social. Ce problème « est en train d’être réparé, et nous nous excusons pour la gêne occasionnée ».

« Ce sont des problèmes techniques qui ne sont pas liés au contenu » des articles, a insisté le réseau social dans son communiqué.  Nordpresse avait indiqué dimanche matin sur sa page Facebook avoir reçu « des centaines de messages de gens qui ont vu leurs partages d’articles Nordpresse supprimés de Facebook« . Le site affirmait qu’il avait été mis « sur une liste noire » pour ses articles satiriques sur l’affaire Benalla. Dimanche en fin d’après-midi, Nordpresse indiquait que la situation était revenu à la normale. « C’est rétabli, nos publications sont revenues », a indiqué Nordpresse.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Facebook dément avoir censuré un site parodique belge
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?