ActualitéBusinessEuropeTelecom

Iliad cède ses pylônes à l’Espagnol Cellnex et réduit son endettement

AFP

Le groupe de télécoms Iliad, société mère de l’opérateur Free, a publié mardi un chiffre d’affaires en progression de 7,7%, à 1,29 milliard d’euros. Il a également annoncé avoir cédé, pour 2 milliards d’euros, ses pylônes de télécoms en France et en Italie à l’Espagnol Cellnex.

Réduire l’endettement

L’accord entre les deux groupes prévoit la cession de 70% du capital de la société gérant les pylônes d’Iliad en France, et 100% des parts de celle gérant les mêmes infrastructures en Italie. Cela permet à Cellnex de renforcer sa position de numéro un européen sur ce secteur. Au total, 5 700 sites en France et 2 200 en Italie sont concernés par cette opération.

« Cette opération s’inscrit dans une logique industrielle permettant l’accélération des déploiements des réseaux 4G et 5G et démultipliant les capacités d’investissements d’Iliad », a estimé le directeur général du groupe Thomas Reynaud. Le montant récolté grâce à cette opération doit permettre de « renforcer la capacité d’investissement du groupe », mais servira également à ramener l’endettement d’Iliad à une fois son excédent brut d’exploitation (Ebitda), contre environ 2,5 fois actuellement.

50 000 abonnés en moins sur le mobile

Concernant ses résultats trimestriels, le groupe voit la majorité de sa croissance trimestrielle provenir du surplus offert par le marché italien. Celui-ci continue sa progression en terme d’abonnés, avec désormais 3,3 millions de clients dans la péninsule et un chiffre d’affaires qui atteint les 81 millions d’euros. En France, le chiffre d’affaires progresse de 1%, à 1,21 milliard d’euros, principalement grâce à l’ajout du chiffre d’affaires de Jaguar Network, racheté en 2018, et une bonne résistance des services mobiles facturés aux abonnés.

Free continue en revanche à souffrir sur le segment du fixe. Les ventes y reculent de 2,7%, avec notamment une nouvelle perte de 15 000 abonnés, même si le nombre de clients disposant de la fibre (FttH), plus rémunératrice, continue de progresser. Sur le mobile, le groupe perd également 50 000 abonnés, exclusivement sur son forfait à 0 ou 2 euros, alors que le nombre de ses clients sur le forfait à 15 ou 20 euros continue de progresser.

Lancement du plan « Odyssée 2024 »

Le groupe a également profité de la publication de ses résultats trimestriels pour présenter ses objectifs à moyen terme et lancer le plan « Odyssée 2024 », qui doit être détaillé dans la journée aux investisseurs. Le plan prévoit notamment, d’ici 2024, 4,5 millions d’abonnés à la fibre en France contre 1,1 millions aujourd’hui, avec 30 millions de prises raccordables, sur la totalité du territoire.

Le groupe espère également compter 25 000 sites 4G et 5G en France d’ici cinq ans, avec plus de 80% de ses abonnés mobiles utilisant ces technologies, contre 58% de son parc abonnés mobile en 4G aujourd’hui.

Iliad compte en outre s’attaquer au marché dit subventionné, à valeur ajoutée, sans pour autant préciser s’il va lancer une offre subventionnée ou non.

Sur le marché entreprises, que le groupe vient d’intégrer avec l’acquisition de Jaguar Network, l’objectif visé est désormais d’atteindre une part de marché de 4% à 5% d’ici cinq ans, avec un chiffre d’affaires compris entre 400 millions et 500 millions d’euros.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This