ActualitéLes levées de fonds

Tradeshift, start-up anglo-danoise d’e-facturation, lève 75 millions de dollars

La société souhaite en profiter pour se renforcer en Chine et au Japon.

tradeshiftLa start-up Tradeshift, spécialisée dans la facturation en ligne et la gestion collaborative du flux de travail, annonce une levée de fonds de 75 millions de dollars auprès du fonds singapourien Scentan Ventures, un tour de table bouclé la semaine dernière selon Christian Lanng, le PDG. L’opération valorise la société à 300 millions de dollars selon le Financial Times qui précise que le co-fondateur ambitionnerait une introduction en bourse d’ici à trois ans.

Elle profitera de ce nouvel investissement pour renforcer sa présence dans les deux plus grandes économies asiatiques. « La Chine est le plus grand exportateur mondial dans le monde. […] Au Japon, on trouve une économie florissante, la troisième plus grande au monde » explique-t-il.

Fondée en 2010 à Copenhague, les deux co-fondateurs s’étaient initialement inspirés d’Easytrade, un système d’e-facturation l’administration danoise. Ils souhaitaient alors l’adapter au secteur public sous forme de réseau social entre entreprises. En janvier 2012, Tradeshift a déplacé son siège social à San Francisco, puis ouvert un bureau londonien en juin 2013. Elle revendique 500 000 entreprises utilisant sa solution dans 190 pays, pour plus de 10 000 nouvelles inscriptions chaque mois.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

2 commentaires

  1. Si je peux me permettre, c’est très frustrant de n’avoir jamais (quasiment) aucun lien vers les sites des entreprises.
    http://tradeshift.com/ ce n’est pas long à rajouter, si c’est géré dans un nouvel onglet et précisé en fin d’article par exemple, je ne pense pas que cela ne vous desserve… En revanche, ce serait tellement plus logique !

  2. oui pis ça ne coûterait pas non plus très cher de relire ses phrases…. Merci pour notre confort de lecture!
    « Fondée en 2010 à Copenhague, les deux co-fondateurs s’étaient
    initialement inspirés d’Easytrade, un système d’e-facturation
    l’administration danoise. »

Bouton retour en haut de la page
Tradeshift, start-up anglo-danoise d’e-facturation, lève 75 millions de dollars
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
[SEED] Wisear lève 2 millions d’euros pour dépasser le contrôle vocal des objets via son interface neurale