ActualitéBusinessMarketing & CommunicationStartup

[TrendsBoard] La nouvelle start-up de Benoît Raphaël lève 500 000 euros

La start-up TrendsBoard, éditrice de l’outil de marketing éditorial éponyme, vient de finaliser une levée de fonds de 500 000 €.

trendsboard

Ce premier tour de table a été réalisé auprès d’un panel de business angels belges, dont le tendem constitué par Michel Meeus et Pierre Salik. « Cette participation est très importante pour nous car elle va nous permettre d’étendre notre service aux Etats-Unis », explique Benoît Raphaël, co-fondateur de Trendsborad avec Jean Véronis, Thomas Mahier et Julien Tauvel.

Lancée en version alpha en juillet dernier, la solution TrendsBord permet de prédire et d’analyser les conversations qui feront du bruit sur le web. Doté d’une dimension universelle, l’outil ne se limite pas aux simples échanges sur Twitter et Facebook mais s’appuie sur un algorithme puissant pour proposer une vision beaucoup plus globale.

En somme, Trendsboard constitue donc un outil d’aide à la décision éditoriale pour les médias et les marques. « Les défis pour les journalistes (qui utilisent cette solution) est donc de déterminer quelle valeur ajoutée ils peuvent apporter en rebondissant sur une discussion en cours », explique Benoît Raphaël.

Aujourd’hui, près d’une quinzaine de médias utilise déjà cet outil de veille. Parmi eux : L’Equipe, L’Express, Le Monde, Radio France, Europe 1 ou encore TF1 et Le Point pour n’en citer que quelques uns.

Grâce aux fonds levés, la start-up compte étoffer ses équipes qui se résument actuellement aux quatre co-fondateurs.

Au menu également, l’industrialisation du produit et son lancement aux Etats-Unis. D’après Benoït Raphaël, les US représentent une première étape primordiale pour le développement de TrendsBoard, le marché français étant trop petit.

Outre-Atlantique, quelques acteurs se sont déjà positionnés sur le secteur, à l’image par exemple de Spike, et constituent de potentiels concurrents de TrendsBoard.

FrenchWeb a récemment interviewé Benoît Raphaël dans le cadre de la conférence ReputationWar : 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
[TrendsBoard] La nouvelle start-up de Benoît Raphaël lève 500 000 euros
covid
Cyberattaque: la chaîne logistique des vaccins contre le coronavirus prise pour cible, révèle IBM
Covid-19: l’activité du numérique en recul de 4,6% en 2020, prévoit le Syntec
Grab et Gojek sur le point de réaliser la plus grande fusion Tech d’Asie du Sud-Est?
« Les acteurs les plus technologiques sortiront gagnants de la consolidation des services de paiement »
Happydemics
Happydemics lève 3 millions d’euros supplémentaires auprès d’Adelie et Sia Partners
FinTech: les annonces qu’il ne fallait pas manquer depuis la rentrée