BusinessDecode BusinessTransportTV

Trusk veut repenser le marché de la livraison

Transporter des objets encombrants, comme un canapé ou un réfrigérateur, dans une ville peut vite s’apparenter à un parcours du combattant pour les consommateurs. Face aux lenteurs de livraison,Thomas Effantin, Sébastien Tronel, Alexis Ohayon et Jonathan Asquier ont décidé de réinventer le secteur en lançant en 2015 un service de livraison pour les gros volumes en zone urbaine.

Baptisé Trusk, il permet de mettre à disposition du professionnel ou du consommateur, dans l’heure ou sur rendez-vous, un camion avec un ou deux «truskers», des manutentionnaires sélectionnés et formés par l’entreprise. Reposant sur un modèle proche d’Uber, Trusk permet ainsi à ses «truskers» de recevoir des demandes de courses qu’ils peuvent accepter ou refuser. Grâce à un algorithme développé en interne, la start-up est ainsi en mesure de minimiser l’attente du client en mobilisant le «trusker» le plus proche.

Un nouveau tour de table en préparation 

La société est convaincue de se positionner sur une niche encore vierge du secteur de la livraison qu’elle appelle «J Zéro». Contrairement au segment du «premier kilomètre» (Cubyn, Wing…) ou du «dernier» kilomètre (Stuart, Deliver.ee…) où s’affrontent de nombreuses plateformes, la jeune pousse a fait le pari des objets volumineux.

Ainsi, ni déménageur, ni start-up de livraison de colis, Trusk revendique 80 000 livraisons effectuées en 2017, contre 20 000 un an plus tôt. La start-up entend poursuivre sa croissance pour atteindre les 200 000 livraisons en 2018. La société assure principalement des livraisons pour ses clients B2B, à l’image de Leroy Merlin, Ikea, Castorama ou Bricorama. Sur chaque course, la société prélève une commission de 20%.

Après avoir levé 2 millions d’euros en décembre 2016, Trusk entend passer la vitesse supérieure en 2018. Pour cela, la société souhaite lever entre 5 et 7 millions d’euros dans les prochains mois afin d’accélérer le déploiement de son service dans l’Hexagone avant d’envisager une expansion à l’international, notamment en Europe.

Trusk : les données clés

Fondateurs : Thomas Effantin, Sébastien Tronel, Alexis Ohayon et Jonathan Asquier
Création : 2015
Siège social : Paris
Activité : service de livraison pour les gros volumes en zone urbaine
Effectifs : 35 collaborateurs

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Trusk veut repenser le marché de la livraison
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD
Télétravail: quelles sont les principales mesures validées par la majorité des partenaires sociaux?
Comment le service de location de voitures Carlili veut s’étendre en France
General Electric s’apprête à supprimer près de 300 postes en France
Unacademy
EdTech: Unacademy lève de nouveaux fonds pour atteindre une valorisation de 2 milliards de dollars
Blast, un programme soutenu par Starburst qui veut faire exploser les startups françaises du spatial