ActualitéAmérique du nordBusinessTransport

Uber ferme UberRUSH pour se concentrer sur la livraison de repas à domicile

UberRUSH, ce nom ne vous dit probablement rien en France et en Europe. C’est assez logique dans la mesure où ce service n’a jamais été plus loin que les États-Unis, et ce ne sera d’ailleurs jamais le cas. En effet, la firme américaine a décidé de fermer UberRUSH, son service de livraison à la demande. Dans un mail adressé à ses clients, Uber les informe que le service cessera définitivement ses opérations le 30 juin prochain. L’information a été confirmée auprès de TechCrunch par un porte-parole du groupe californien.

Lancé en 2014 à Manhattan, UberRUSH permet aux commerçants de faire livrer leurs produits en s’appuyant sur le réseau de chauffeurs de VTC de la firme américaine, ainsi que sur des livreurs qui peuvent se déplacer à pied ou en vélo. Après New York, le service avait également été déployé à Chicago et San Francisco en 2015, sans jamais aller plus loin par la suite.

UberEATS lancé dans 100 villes de plus en 2018 

Le début de la fin pour UberRUSH avait pris du relief en avril 2017 lorsque la firme américaine avait annoncé que les restaurants ne pouvaient plus bénéficier de ce service, mais les renvoyant sur UberEATS, son service de livraison de repas. Face au manque de compétitivité de son service de livraison à la demande dans un secteur très concurrentiel, où sont notamment présents Postmates et Amazon, Uber a décidé d’arrêter les frais, en programmant la mort du service pour le début de l’été. «Chez Uber, nous aimons faire de grands paris audacieux, et même si la fermeture d’UberRUSH peut paraître triste, nous allons poursuivre notre mission de mettre sur pied des technologies fiables pour aider les gens et les villes dans le monde entier», a écrit l’équipe new-yorkaise d’UberRUSH à ses clients.

L’avenir d’Uber dans la livraison passera donc exclusivement par UberEATS, dont le succès croissant à travers le monde pousse la firme américaine à nourrir de grandes ambitions. Le service de livraison de repas d’Uber va ainsi être lancé dans 100 nouvelles villes en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique au cours de cette année. La France et le Royaume-Uni seront les principaux bénéficiaires de cette extension en 2018 puisque le service sera déployé dans 35 nouvelles villes françaises et plus de 40 nouvelles villes britanniques. UberEATS débarquera également en Irlande, en Égypte, au Kenya, en Ukraine, en Roumanie et en République tchèque. En lançant UberEATS à plus large échelle, Uber espère gonfler les revenus de son service de livraison de repas. Pour l’heure, celui-ci est seulement rentable dans 45 villes sur les plus de 200 dans lesquelles il est opérationnel. En l’espace d’un an, Uber a vu ses revenus multipliés par quatre pour UberEATS.

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer