ActualitéAmérique du nordBusinessTransport

Uber réduit sa perte de moitié au premier trimestre

Uber se redresse. La compagnie de VTC a annoncé ce mercredi avoir considérablement réduit sa perte au premier trimestre et sa volonté d’émettre de nouveaux titres, portant ainsi sa valorisation à 62 milliards de dollars.

Sur les trois premiers mois de l’année, la perte d’Uber s’est ainsi résorbée pour atteindre 577 millions de dollars contre 822 millions sur la même période l’année dernière et 741 millions au dernier trimestre 2017.

La perte exprimée en EBITDA (avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) a elle été réduite de près de la moitié pour atteindre 304 millions de dollars contre 597 millions à la même période de l’année dernière. Ces chiffres ne prennent pas en compte le gain exceptionnel de 3 milliards de dollars enregistré par l’entreprise à la suite de la vente de ses activités à Grab en Asie du Sud-Est et de sa fusion avec Yandex.Taxi en Russie.

Une valorisation qui passe de 48 à 62 milliards de dollars

La compagnie dirigée par Dara Khosrowshahi depuis septembre 2017 a réalisé un chiffre d’affaires de 2,5 milliards de dollars au premier trimestre, soit une hausse de 67 % par rapport à l’année dernière. Sur la même période, le produit des courses a lui bondi de 55 % pour atteindre 11,3 milliards de dollars.

L’entreprise a également annoncé qu’elle allait organiser une vente de titres de ses employés et de ses actionnaires existants, dont le montant devrait être compris entre 400 millions et 600 millions de dollars. Cette vente devrait avoir lieu auprès de Coatue Management, un nouvel actionnaire et d’investisseurs déjà présents à son capital, Altimeter et TPG, au prix de 40 dollars d’unité. Cela valoriserait ainsi l’entreprise à 62 milliards de dollars. Elle avait été évaluée à 48 milliards en décembre lors de la prise de participation de 15 % du groupe japonais Softbank.

Uber prévoit de « réinvestir encore plus agressivement toute sur-performance »

Pour l’avenir, Uber prévoit de continuer à investir massivement. « Vu l’ampleur des opportunités et notre objectif de faire d’Uber une véritable plate-forme de mobilité, nous prévoyons de réinvestir encore plus agressivement toute sur-performance, aussi bien dans notre cœur de métier que dans de grands paris au niveau mondial comme Uber Eats », a déclaré Dara Khosrowshahi comme le rapporte TechCrunch. En tout cas, l’entreprise semble avoir bien résisté à une année compliquée entachée par différents scandales comme les accusations d’harcèlement sexuel au sein de l’entreprise ou encore le piratage des données personnelles des utilisateurs d’Uber.

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Uber réduit sa perte de moitié au premier trimestre
AppStore
Apple: le gendarme britannique de la concurrence ouvre une enquête sur l’App Store
Le premier magasin Amazon Fresh hors des États-Unis ouvre ses portes à Londres
Bolt
Bolt lève 20 millions d’euros auprès de l’IFC pour se développer sur des marchés émergents
Après YouTube et Instagram, Netflix s’inspire de TikTok pour sa nouvelle fonctionnalité
[Webinar] Retail: les nouvelles attentes des consommateurs français en 2021
Pourquoi Parler lance-t-il de nouvelles poursuites contre Amazon?