ActualitéAmérique du nordRetail & eCommerceTransport

Vroom passe la seconde dans la vente de voitures en ligne et lève 95 millions de dollars

Le montant

Vroom fait le plein. La société américaine spécialisée dans les voitures d'occasion en ligne vient de lever 95 millions de dollars (87,5 millions d'euros) auprès de Catterton, en tant que principal investisseur, et de General Catalyst Partners, T. Rowe Price Associates, Allen & Company, Pico Venture Partners, Bob Mylod et Jeffery Boyd (le président de Priceline).

Ce n'est pas la première fois que cette entreprise réalise un tour de table significatif. Cet été, elle avait déjà bouclé un tour de table de 54 millions de dollars. Au final, cette nouvelle opération porte à plus de 150 millions de dollars les montants levés depuis sa création.

Le concept

Fondé en 2013, Vroom est un e-commerçant spécialisé dans la vente de voiture d'occasion. Plus qu'une simple place de marché qui met en relation acheteurs et vendeurs, la start-up agit comme un tiers de confiance. Pour cela, Vroom acquiert lui-même des véhicules d'occasion afin de les reconditionner (sécurité, entretien…) avant de les remettre sur le marché.

Si un internaute est intéressé par un modèle, il peut alors le réserver moyennant un dépôt de 500 dollars remboursable. En cas d'achat, le véhicule est alors transporté jusqu'au domicile du nouveau propriétaire partout aux Etats-Unis. La voiture peut être retournée sous 7 jours en cas de non-satisfaction du client.

Pour faciliter la vente de voiture, qui repose souvent sur la souscription d'un crédit de la part du particulier acquéreur, Vroom a noué des partenariats avec une trentaine de banques américaines afin de proposer des solutions de financement intégrées à son offre.

Le marché

Avec ce nouvel investissement, Vroom annonce l'acquisition de Texas Direct Auto, un autre acteur de la vente de voitures de seconde main en ligne fondé en 2002 et basé à Houston. Ensemble, les deux entreprises revendiquent regrouper plus de 500 employés. Vroom prévoit également l'ouverture d'un nouveau centre à Indianapolis. Aux Etats-Unis, d'autres sociétés comme Carvana se positionnent également sur le marché de la vente de voitures d'occasion en ligne.

PDG : Allon Bloch

Création : 2013

Siège social : New York

Marché : vente de voiture d’occasion en ligne

Financement : plus de 160 millions de dollars levés

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Bravo à Vroom pour cette nouvelle levée, qui ne va pas tarder à être suivie d’une autre de Carvana pour quelques 300 mi… N’oubliez pas cependant qu’en France il y a des startups très intéressantes dans le même secteur ;)

Bouton retour en haut de la page
Vroom passe la seconde dans la vente de voitures en ligne et lève 95 millions de dollars
covid
Cyberattaque: la chaîne logistique des vaccins contre le coronavirus prise pour cible, révèle IBM
Covid-19: l’activité du numérique en recul de 4,6% en 2020, prévoit le Syntec
Grab et Gojek sur le point de réaliser la plus grande fusion Tech d’Asie du Sud-Est?
« Les acteurs les plus technologiques sortiront gagnants de la consolidation des services de paiement »
Happydemics
Happydemics lève 3 millions d’euros supplémentaires auprès d’Adelie et Sia Partners
FinTech: les annonces qu’il ne fallait pas manquer depuis la rentrée