ActualitéAsieBresilTech

Xiaomi a vendu 34,7 millions de smartphones, l’objectif annuel reste encore loin

Fondé il y a seulement 5 ans par Lei Jun, Xiaomi connaît une croissance rapide. De 7,2 millions de téléphone vendus en 2012, l’entreprise est passée à 18,7 millions en 2013, puis 61 millions en 2014.

Toutefois, ce dynamisme ne lui permettra probablement pas d’atteindre ses objectifs pour 2015. En effet, Lei Jun annonçait tabler sur 80 à 100 millions de téléphones vendus en 2015 lors d’une conférence de presse il y a quelques mois. Or, Mi en a finalement vendu 34,7 millions au cours des six premiers mois de l’année, comme annoncé le 1er juillet.

Un premier site de fabrication hors de Chine 

Aussi, elle poursuit son extension mondiale. Pour la première fois, le fabricant chinois de smartphone s’exporte hors du continent asiatique avec son implantation au Brésil annoncée le mardi 30 juin. La commercialisation doit débuter dès la semaine prochaine de son modèle Redmi 2. Les téléphones seront produits sur place. C’est la première fois qu’une partie de la fabrication de Xiaomi est effectuée hors de Chine. Une délocalisation qui s’explique par la taxation importante imposée par le Brésil sur les téléphones importés.

« Le Brésil est, pour nous, un tremplin vers le reste de l’Amérique du Sud. Nous attaquons l’Amérique latine par le Brésil et, bien sûr, nous nous concentrons d’abord sur ce pays avant d’aller plus loin », a expliqué le vice-président de Xiaomi Global Hugo Barra, lors d’une interview accordée le 1er juillet sur CNBC. La société va devoir s’adapter au mode de distribution en vigueur au Brésil, où les téléphones sont vendus dans des distributeurs non formalisés.

Si elle attaque désormais le marché sud-américain par le Brésil, la société chinoise ira-t-elle jusqu’à chercher à étendre son champs d’action jusqu’en Europe ou aux Etats-Unis ? A en croire les déclarations d’Hugo Barra en février, Xiaomi vise bien les pays occidentaux, mais seulement pour la vente d’accessoires, dans un premier temps. Xiaomi compte lancer des déclinaisons américaine et occidentale du site Mi.com pour y vendre des casques, bracelets connectés et autres batteries externes. En revanche, il n’est pas encore question d’y vendre des smartphones ou des tablettes, contrairement à l’Indonésie ou l’Inde où la marque a vu ses ventes rapidement décoller.

Xiaomi espère atteindre les 32 milliards  de dollars de chiffre d’affaires sur 2015.

Lire aussi: Xiaomi, Alibaba et consorts se mettent à la FinTech, les GAFA n’ont qu’à bien se tenir

Tags

Adeline Raynal

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Xiaomi a vendu 34,7 millions de smartphones, l’objectif annuel reste encore loin
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Malgré son éviction par Apple et Google, Fortnite génère toujours plus de revenus
[DECODE Brésil] La FinTech et l’e-commerce défient la pandémie en Amérique latine
Gate Watcher : « Chaque pays européen souhaite avoir son industrie de la cybersécurité »
Comment Welcome at Work! a vu les besoins en animation des bureaux changer avec la crise
Gleamer
MedTech: Gleamer boucle un tour de table de 7,5 millions d’euros mené par XAnge
Copy link