ActualitéMarketing & Communication

57% des publicités ne sont pas vues par les internautes

La publicité en ligne s’envole, mais quelle est son efficacité ? 57% des impressions display ne seraient pas vues selon le dernier baromètre de l’AdVerification (octobre-décembre 2014) de Kantar Media. En termes de format, il ressort de l’étude que les formats « half page » connaissent une forte hausse de leur visibilité** (+7,9%), contrairement au « pavé » et au « skycraper » qui sont en légère baisse, bien que ce dernier reste le plus visible des formats (47,8% de visibilité).

** « Selon la norme IAB, utilisée dans ce baromètre, une impression est considérée comme visible lorsqu’au moins 50 % de sa surface est affichée à l’écran pendant au moins 1 seconde » explique Kanter Media.

infographie

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Suivez nous:

QUELS SONT LES SERVICES POUR RENFORCER VOTRE STRATEGIE ECOMMERCE EN 2023?

    
AMELIORER L'EXPERIENCE UTILISATEUR ANALYSE PRODUIT FINANCER VOTRE CROISSANCE
AB Tasty est une solution française qui permet de mettre en place des tests A/B pour optimiser l'expérience utilisateur et augmenter vos taux de conversion. Mixpanel fournit des analyses comportementale pour savoir comment sont engagés vos différents utilisateurs, et quels sont les principaux moteurs de rétention efficaces Connaissez vous le Revenue Based Financing (RBF)? Un financement rapide à obtenir, pour la gestion de vos stocks et dépenses publicitaires.
DECOUVRIR DECOUVRIR DECOUVRIR
  Vous souhaitez devenir partenaire? contactez nous: partenariat@decode.media

2 commentaires

  1. Dommage qu’on ait pas corrélé la visibilité des supports et leur taux de clics, on aurait vu si le skyscraper est vraiment le plus efficace !

  2. Ces chiffres n’ont ni queue ni tête :

    1. Seulement 33% d’impressions visibles selon le critère IAB ?! Pourquoi pas 10% ?!
    Il serait temps qu’Adledge fasse certifier sa solution par le MRC. Mais il faut être prêt à débourser 100.000$ et avoir les reins solides techniquement …

    2. En Q1 2014, la diffusion unsafe représentait 1% selon Adledge. En Q3, c’est passé à 5%. Et en Q4, c’est désormais 10%. Vraiment très étonnant ces variations de chiffres surtout quand la blacklist d’Adledge (visible très facilement en ligne dans leur script censé protégé leurs clients) n’est composée que de 2300 urls : http://rs.adledge.com/fw/fw_3872.js Chez Adloox, nous avons plus de 200.000 domaines/urls/iframes en blacklist, autant dire qu’on ne fait pas le même métier.

Bouton retour en haut de la page