AcquisitionActualitéAmérique du nordBusinessInvestissementsLes levées de fondsMarketing & CommunicationMedia

AdTech : Adwanted lève 3 millions de dollars et s’offre NDX pour accélérer sur le marché américain

Fin 2016, Emmanuel Debuyck débarquait à New York avec sa famille pour développer les activités d’Adwanted aux États-Unis. L’objectif était aussi simple qu’ambitieux : s’imposer sur le marché américain pour devenir à terme le leader mondial de l’automatisation des transactions publicitaires non-programmatiques. Près de trois ans plus tard, la société française, incubée à ses débuts par EuraTechnologies à Lille, s’est affirmée outre-Atlantique et s’est donnée durant l’été les moyens d’accélérer sa croissance sur le marché américain.

Dans cette optique, Adwanted a non seulement bouclé un nouveau tour de table de 3 millions de dollars, et cerise sur le gâteau, l’entreprise tricolore a mis la main sur la société américaine NDX (National Data Exchange), qui héberge une base de données archivant la mesure d’audience exhaustive de 7 100 journaux quotidiens et hebdomadaires aux États-Unis. Cette entreprise était détenue depuis 2016 par Nucleus Marketing Solutions,  une joint-venture lancée par Hearst, McClatchy, Gannett et Tronc, quatre éditeurs de presse majeurs aux États-Unis. Cette union est l’une des nombreuses initiatives de la presse anglo-saxonne pour contrer l’influence toujours plus grandissante de Google et Facebook dans la publicité en ligne, qui plombe les recettes de la publicité papier.

«Notre ambition est de sauver l’industrie de la publicité offline»

Avec l’agrégation des données de NDX, Adwanted va ainsi pouvoir se doter d’un outil permettant d’afficher les principales campagnes print du marché américain. «En combinant nos compétences algorithmiques, les données de NDX et une place de marché automatique, Adwanted peut à présent délivrer une campagne print à travers l’ensemble du pays», assure Emmanuel Debuyck, fondateur et PDG d’Adwanted. Et d’ajouter : «Grâce à cette nouvelle acquisition, Adwanted prend un pied massif aux États-Unis. NDX nous donne un accès beaucoup plus rapide aux éditeurs et nous permet d’installer largement la plateforme Adwanted qui recense déjà plus de 10 000 magazines américains. Cette acquisition arrive à point nommé, quelques semaines seulement avant le lancement officiel de la plateforme aux États-Unis.»

Fondée il y a sept ans, Adwanted propose plusieurs outils à destination des agences et des médias pour automatiser l’achat et la vente d’espaces publicités offline. Avec son approche, la société espère relancer l’intérêt des annonceurs pour les médias traditionnels. «Notre ambition est de sauver l’industrie de la publicité offline. Le processus d’achat-vente (toujours essentiellement manuel) de la pub ne devrait pas être la raison qui fait basculer l’achat vers le digital, pourtant à n’en pas douter, à prix comparable une publicité offline touche 50 fois mieux sa cible, mais il faut rendre son achat simple et rapide. C’est notre mission !», explique Damien de Foucault, responsable d’Adwanted en France. Pour se renforcer, la société avait pris le contrôle l’an passé de la plateforme Mediasbook, initiée par plusieurs régies de presse française, dont Lagardère Publicité et Mondadori Mediaconnect.

Adwanted : les données clés

Fondateur : Emmanuel Debuyck
Création : 2012
Siège social : Paris
Effectifs : 75 collaborateurs
Secteur : AdTech
Marché : plateforme d’achat d’espaces publicitaires offline


Financement : 3 millions de dollars en septembre 2019, 2,8 millions de dollars en janvier 2017…

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
AdTech : Adwanted lève 3 millions de dollars et s’offre NDX pour accélérer sur le marché américain
La plateforme OTT Alchimie lance son projet d’IPO pour s’étendre à l’international
Quelle est cette startup que s’arrachent les investisseurs français?
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
Comment les entreprises peuvent-elles appliquer la recette qui a fait le succès des GAFA ?
Empowerment des collaborateurs: pourquoi les résultats ne sont-ils pas à la hauteur des espérances?
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia