BusinessDecode BusinessEuropeFinTechInvestissementsLes levées de fondsStartupTV

AssurTech : Luko lève 20 millions d’euros pour partir à la conquête de l’Europe

Interview de Raphaël Vullierme, co-fondateur et CEO de Luko

Changement d’échelle pour Luko. Après avoir bouclé un tour de table de 2 millions d’euros en mai 2018 mené par Xavier Niel (Free, Kima Ventures, Station F…) et Bruno Rousset, fondateur de l’assureur lyonnais April, la start-up française passe aujourd’hui la vitesse supérieure en levant cette fois 20 millions d’euros. Mené par Accel, ce nouveau tour de table comprend également la participation de Speedinvest et de Founders Fund, société de capital-risque basée à San Francisco et fondée par Peter Thiel. Cette dernière a notamment investi dans Facebook, Airbnb, Stripe, Palantir ou encore Spotify.

Dans le cadre de cette opération, Luko, qui promet un remboursement en deux heures et la visite d’un expert sous deux jours en cas de sinistre, veut déployer son offre entièrement digitalisée d’assurance habitation au-delà des frontières de l’Hexagone, un marché de 10 milliards d’euros où elle revendique plus de 20 000 clients. La jeune pousse veut désormais s’étendre en Europe, un marché encore plus conséquent qui pèse 100 milliards d’euros. 

Dans cette optique, la société, qui vient de s’allier à Lydia pour indemniser plus rapidement ses clients, prévoit de lancer son service dans deux pays européens d’ici fin 2020. Une expansion qui s’accompagnera d’un renforcement des effectifs, avec le recrutement d’une cinquantaine de collaborateurs supplémentaires au cours des prochains mois pour épauler l’équipe existante de 40 personnes. «Ce financement nous permettra de nous développer rapidement sur le marché européen pour créer un leader du secteur. La France a loupé le virage des néobanques, elle ne loupera pas celui des néobanques !», assure Raphaël Vullierme, co-fondateur et CEO de Luko.

L’assurance, un secteur avec «seulement 8% de pénétration du secteur en ligne»

A ses débuts en 2016, Luko était une jeune pousse exclusivement positionnée sur le marché de la Smart Home. La première solution de la société a en effet pris la forme d’un petit boîtier qui se colle sur le compteur électrique pour détecter automatiquement tous les appareils électriques de la maison, et ainsi savoir quand et comment ils consomment de l’énergie, de manière à améliorer la protection du domicile du client.

A partir de cette solution, la start-up a décidé d’aller plus loin en s’attaquant au secteur de l’assurance habitation. «L’assurance est un secteur qui est resté jusqu’alors trop traditionnel, avec seulement 8% de pénétration du secteur en ligne. Les assurés ont trop longtemps souffert d’un service client d’une autre époque et de contrats indéchiffrables», note Luca Bocchio, qui pilote l’investissement chez Accel.

Le surplus de cotisation ne va pas dans les caisses de Luko

En partant de ce constat, Luko a ainsi mis en place un modèle d’assurance habitation plus simple et transparent pour l’utilisateur. Concrètement, 30% de la cotisation sont prélevés pour couvrir les frais de gestion, tandis que les 70% restants sont placés dans un fonds commun qui permet de dédommager les assurés en cas de sinistre. En fin d’exercice, s’il reste de l’argent non-utilisé, le solde de la cagnotte est reversé à une association choisie par l’assuré, et non dans la poche de l’assureur, comme il est de coutume au sein des géants du secteur. Pour garantir la solidité des polices d’assurance souscrites, l’entreprise s’est entourée de partenaires comme Swiss Re et Munich Re, qui sont les plus gros réassureurs mondiaux.

Une manière pour Luko d’être crédible tout en restant agile dans un domaine souvent réputé pour son opacité et sa complexité. Et ce n’est qu’un début puisque Luko compte bien revenir à ses premiers amours, à savoir ses capteurs et son intelligence artificielle pour analyser la consommation des logements, pour développer une approche prédictive visant à mieux protéger le logement de ses clients. L’enjeu est ainsi de réduire au maximum les risques pesant sur votre habitation, comme les dégâts des eaux, les incendies et les intrusions.

Luko : les données clés

Fondateurs : Raphaël Vullierme et Benoît Bourdel
Création : 2016
Siège social : Paris
Secteur : AssurTech
Activité : offre entièrement digitalisée d’assurance habitation à destination des particuliers
Effectifs : 40 collaborateurs


Financement : 2 millions d’euros en mai 2018, 20 millions d’euros en novembre 2019…

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
AssurTech : Luko lève 20 millions d’euros pour partir à la conquête de l’Europe
La startup R-Pur lève 2,5 millions d’euros pour ses masques anti-pollution
[PORTRAIT] Baptiste Robert, le hacker traqueur de failles à la renommée internationale
Huawei porte plainte contre sa mise à l’écart de subventions fédérales aux Etats-Unis
Uber: 6 000 agressions sexuelles enregistrées aux États-Unis en deux ans
Inside Renault : la Formule 1, accélérateur d’innovation dans l’industrie automobile
Le Decode de la semaine avec Raphaël Zier (PerfectStay) et Richard Menneveux (Decode Media)
Copy link