Management

Atelier RH : les salaires des métiers du web

Le secteur Internet évolue, les postes et leurs rémunérations, de fait, doivent s’adapter. Ce sont ces tendances que nous ont présentées et commentées Hymane Ben Aoun, fondatrice du cabinet de recrutement Aravati, et Emmanuelle Hipeau, DRH de Vivaki Communication (Digitas / Duke-Razorfish /PhoneValley), lors de l’atelier RH du 17 janvier.

Voici l’étude sur les salaires des métiers de l’Internet:

 

Hymane Ben Aoun revient sur sa présentation du jour :


Vous recherchez un(e) Responsable e-business, Chef de projet, Directeur de clientèle, Webdesigner, Traffic manager… ? Spécialiste des profils digitaux, le jobboard de FrenchWeb.fr est la plateforme idéale pour recruter les meilleurs talents du web. Consultez les dernières offres d’emploi et découvrez nos offres commerciales !

Tags
atelier-platform

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

8 thoughts on “Atelier RH : les salaires des métiers du web”

    1. Pour le moment, nous n’avons pas les data pour faire une réelle étude sur le salaire des Community managers, ils sont beaucoup recrutés en sortie d’école et pas en approche directe… peut être l’année prochaine pourrons nous être pertinent sur cette fonction, qui aujourd’hui couvre un spectre large…

    1. Effectivement, les moyennes devraient être calculées sur l’ensemble des réponses. Du coup, les chiffres ne veulent rien dire.

      Est ce que vous pensez mettre à jour les données avec les vrais moyennes?

    1. L’étude réalisée par Aravati porte sur le périmètre d’activité du cabinet, qui ne recrute pas de dev java et .net. Les graphistes, motion designers sont rarement recrutés via un cabinet, et plus par petites annonces. c’est l’une des limites de l’exercice.

  1. Quand cela n’est pas précisé avec l’astérisque, quelle est la part de Paris IDF par rapport à l aprovince ? cela permettrait de savoir si la part parisienne tire vraiment vers le haut les données fournies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This