AcquisitionActualitéAmérique du nordBusinessDivertissementInvestissements

Bandsintown étend sa galaxie de services pour accompagner les acteurs de l’industrie musicale

Bandsintown enrichit son offre à destination des artistes et de leurs fans. Réputée pour sa plateforme de découverte de concerts, la start-up new-yorkaise s’attèle également à épauler les artistes en les aidant à se faire connaître. C’est d’ailleurs dans ce cadre que la société dirigée par les Français Fabrice Sergent et Julien Mitelberg vient d’annoncer l’acquisition de Hypebot.com et MusicThinkTank.com. Les modalités financières de l’opération n’ont pas été dévoilées.

Lancés en 2011 par Bruce Houghton, vétéran de l’industrie musicale, ces deux sites permettent de mettre en valeur les artistes en abordant les enjeux et les problématiques de l’industrie musicale sous un angle business. Hypebot.com est un média en ligne qui diffuse quotidiennement des contenus axés sur le point de vue des artistes, l’impact de la technologie dans la musique et la monétisation des contenus musicaux. En complément, le forum en ligne MusicThinkTank.com donne la parole aux musiciens et aux professionnels du secteur, de manière à créer un carrefour d’idées leur permettant d’amener une réflexion sur l’avenir de l’industrie musicale. 

Ces deux plateformes vont permettre à Bandsintown de mieux valoriser les artistes qu’elle accompagne. La société américaine veut notamment davantage soutenir les artistes indépendants, sans label donc, qui ont actuellement le vent en poupe. Enregistrant une croissance plus forte que celle des labels, les artistes indépendants bouleversent le marché, avec un développement presque quatre fois plus rapide que le marché global de la musique, indique MIDiA Research. Sur Bandsintown, 93% des artistes inscrits sur la plateforme possèdent moins de 100 000 abonnés. Et bonne nouvelles pour ces petits artistes qui essaient d’émerger, l’entreprise indique que 50% de ses utilisateurs se rendent à des concerts d’artistes dont ils n’avaient jamais entendu parler auparavant. Pour promouvoir les artistes émergents, Spotify a lancé en octobre 2017 le programme RISE, tandis que son rival Apple a racheté l’an passé la start-up californienne Asaii, qui développe une technologie permettant de détecter avant tout le monde les futures stars de la musique.

500 000 artistes et 50 millions de fans inscrits, dont 1 million en France 

A ce jour, Bandsintown revendique plus de 500 000 artistes inscrits sur sa plateforme, dont Maroon 5, The Chainsmokers ou encore Paramore. Sur celle-ci, ils disposent d’outils pour communiquer avec leurs fans, gérer leurs dates de tournée et remplir plus facilement les salles de concert. Pour aider les artistes à jouer devant une salle comble, Bandsintown a développé un algorithme qui se nourrit des données de plateformes comme YouTube, Facebook et Spotify pour envoyer des recommandations aux utilisateurs en fonction de leurs goûts musicaux. 

Cette approche a permis à Bandsintown d’atteindre les 50 millions de fans inscrits sur la plateforme. Ces derniers proviennent essentiellement de l’Amérique du Nord, mais la société cherche à gagner du terrain en Europe, notamment au Royaume-Uni et en Allemagne. En France, elle compte également plus d’un million d’utilisateurs. Pour rappel, Bandsintown était au départ une application Facebook rachetée en 2011 par les Français Fabrice Sergent et Julien Mitelberg avec leur entreprise Cellfish. Pour se rémunérer, la société prélève une commission sur les ventes de places de concert et vend des espaces publicitaires aux plateformes de streaming ainsi qu’à des promoteurs de concerts et de festivals.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Bandsintown étend sa galaxie de services pour accompagner les acteurs de l’industrie musicale
Pourquoi Balderton Capital lance un nouveau fonds de 400 millions d’euros
Internet haut débit: SpaceX lance la deuxième grappe de sa constellation de satellites
Instagram teste les « likes » masqués pour diminuer la pression sociale
Iliad lance une opération de rachat d’actions
Silicon Carne: quittez vos bureaux, bossez à la maison!
Avis Vérifiés (Net Reviews) boucle un tour de table de 32 millions d’euros pour prendre le large à l’international
Copy link