AB TastyActualitéActualité ClubBusinessLes contributeursStartupTech

BeyondThePitch: Alix de Sagazan, cofondatrice d’AB Tasty

AB Tasty est spécialisée dans la personnalisation marketing et l'A/B testing. La start-up parisienne compte aujourd'hui une soixantaine d'employés, dont environ 35% sont dédiés à la R&D. Avec des clients dans une quarantaine de pays, dont les Etats-Unis et la Chine, la société dispose aujourd'hui de cinq bureaux dans le monde (Paris, Londres, Cologne, Madrid et Sydney). Elle prévoit consolider sa présence à l'international, en particulier en Europe. Cela passera par une quarantaine de recrutements prévus et l'ouverture de nouveaux bureaux dès 2017.

 

Fondateurs : Alix de Sagazan et Rémi Aubert

Création : 2011

Siège social : Paris

Activité : marketing

Financement : plus de 6,1 millions d'euros levés depuis la création

 

 

fredhermelin 2

 

Frédéric Hermelin est l'auteur du blog www.frenchyentrepreneur.com, lancé en 2013.

Son compte Twitter: @fredhermelin

Le contacter via LinkedIn: Frédéric Hermelin 

 

Lire aussi: AB Tasty lève 5 millions d’euros pour accélérer dans le marketing «prédictif»

Tags

contributeur

Régulièrement, FrenchWeb ouvre ses colonnes à des experts pour partager leur expérience, et meilleures pratiques.Si vous souhaitez également partager votre savoir faire ou point de vue, contactez nous à redaction.frenchweb@decode.media Nous ne diffusons pas de tribunes produites à des objectifs de RP, ou de SEO.Les contributeurs sont des auteurs indépendants de la Rédaction de FrenchWeb. Leurs propos et positions leurs sont personnels.
BeyondThePitch: Alix de Sagazan, cofondatrice d’AB Tasty
AdTech: près d’un demi-milliard d’euros de revenus pour Teads en 2019
« Les entreprises les plus intéressantes ont été créées en période de crise »
Coronavirus: Israël mise sur la technologie pour endiguer l’épidémie
[DECODE] Un quart du portefeuille des fonds impacté positivement par la crise du coronavirus
Coronavirus: les décideurs sont-ils coupables d’impréparation?
Qarnot lève 6 millions d’euros pour exploiter la chaleur émise par les ordinateurs
Copy link