Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
ActualitéBusinessMedia

Pourquoi Facebook va bientôt lancer une verticale News dans Watch

Fake news, inquiétude des annonceurs pour leur brand safety… Aux prises avec le « Tech Backlash » (la crise de défiance) qui frappe actuellement les réseaux sociaux, Facebook cherche visiblement à rectifier le tir, quant à la qualité de ses contenus – et par la même occasion, de sa relation avec les éditeurs, qui n’a pas toujours été au beau fixe. Ainsi, le réseau de Mark Zuckerberg s’apprête à lancer cet été une section dédiée à l’actualité sur son service vidéo Watch.

Facebook travaillerait actuellement en test avec une dizaine de partenaires qui viendraient enrichir son service de vidéo à la demande. Le réseau de Mark Zuckerberg avait déjà travaillé avec des éditeurs, avec plus ou moins de réussite, notamment pour ses produits Instant Articles et Facebook Live. Pour la première fois, Facebook va travailler spécifiquement avec des éditeurs de news, à la fois du côté des pure-players et des historiques.

D’après les détails obtenus par le site américain Axios, les contenus feront trois minutes au minimum. Le lancement du produit est prévu pour cet été. Les sources rapportent que Facebook est particulièrement concentré sur le cadrage budgétaire du produit, ainsi que sur ses opportunités de monétisation.

Facebook Watch déçoit

Lancé en août dernier aux Etats-Unis, Watch est la plateforme de Facebook consacrée à la vidéo, disponible sur desktop, mobile et télévision. Le service a vocation à proposer des contenus originaux, avec des partenaires comme Attn, Mashable ou Refinery29. Le site spécialisé Digiday rapportait récemment les difficultés rencontrées par Watch :  le réseau social serait à la peine pour commercialiser ses mid-rolls dans les contenus de la plateforme. En cause ? Une audience en deçà des espérances, des contenus jugés décevants, combinée à la méfiance nouvelle des annonceurs, qui surveillent désormais de près la qualité de l’environnement dans lequel ils communiquent, à l’instar d’Unilever.

Répondant au média américain qui l’interrogeait à ce sujet, Campbell Brown, responsable des nouveaux partenariats de Facebook a déclaré, dans une langue policée qui ne surprendra personne : « La vidéo d’actualité est la dernière étape de notre stratégie, qui consiste à réaliser des investissements ciblés dans de nouveaux types de programmes sur Facebook Watch… Dans le cadre de notre effort accentué pour promouvoir une information de qualité sur Facebook, nous prévoyons de rencontrer un large panel de partenaires potentiels, pour développer, apprendre et innover sur des programmes d’information conçus pour réussir dans un environnement social. Les premières discussions ont été encourageantes, et nous sommes enthousiastes par les perspectives offertes. »

Après l’annonce hier du rachat du kiosque à journaux numérique Texture par Apple, à l’occasion duquel la firme à la pomme n’a pas manqué de faire l’éloge du « journalisme de qualité », c’est un nouveau signe de l’intérêt retrouvé des géants de la Tech à l’égard des éditeurs. Certains semblent visiblement commencer à comprendre qu’une information de qualité est aussi bien un investissement long-terme qu’une lourde responsabilité sociétale.

Tags

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer @AdsVark Media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This