A la uneTransport

BlaBlaCar compte 3 millions de membres, et lance son service de covoiturage en Allemagne

La start-up française compte aujourd’hui 3 millions de membres répartis sur 10 pays en Europe.
Lancée en 2004 sous le nom de Covoiturage.fr par Frédéric Mazzella, le site français s’attaque au deuxième plus gros marché européen : l’Allemagne. Après l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Italie, le Benelux et la Pologne récemment, Blablacar ouvre un bureau à Hambourg. Il vient ainsi jouer des coudes avec Carpooling, le site allemand créé à Munich en 2001, dirigé aujourd’hui par Markus Barnikel, et revendique aujourd’hui 1 million de personnes transportées chaque mois.

Pour Blablacar, c’est une étape de plus dans son internationalisation. L’Allemagne pourrait, si le succès est au rendez-vous, doubler le chiffre d’affaires de la jeune pousse. Pour Frédéric Mazzella :  » L’Allemagne possède une forte culture du covoiturage, une pratique adoptée depuis les années 1980″. Confiant face à son concurrent Carpooling, Frédéric Mazzella avance déjà ses atouts propres : un système de réservation en ligne, un moteur de recherche par coordonnées GPS, un scoring des membres, une cartographie etc…

La start-up avait levé 7,5 millions d’euros auprès d’Isaï et d’Accel Partners en janvier 2012, après un premier tour de 1,25M€ en 2010. Elle compte aujourd’hui 60 collaborateurs dans 6 pays d’Europe. En 2011, BlaBlaCar approchait le million d’euros de CA.

BlaBlaCar en chiffres :
• 4000 nouveaux inscrits par jour en moyenne en 2012 soit 1 nouvel inscrit toutes les 20 secondes
• 500 000 personnes voyagent chaque mois via BlaBlaCar, soit l’équivalent de 1000 TGV pleins
• Avril 2010 – mars 2013 : de 500 000 membres à 3 millions de membres

Le site de Blablacar: http://www.blablacar.com

Tags

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media Pour contacter la rédaction: redaction.frenchweb@decode.media
BlaBlaCar compte 3 millions de membres, et lance son service de covoiturage en Allemagne
Supprimer la main d’oeuvre, prochaine étape de la micromobilité?
[DECODE] Pourquoi Uber a licencié plus de 1 000 collaborateurs en 2019
Ça souffle trop fort pour Dyson, qui abandonne son projet de voitures électriques
Trottinettes, covoiturage… Ile-de-France Mobilités poursuit sa digitalisation avec une nouvelle appli
Trottinettes électriques: la startup Tier Mobility lève 60 millions de dollars pour s’étendre en Europe
[FW Radar] Smart mobility: comment Wever veut rendre nos déplacements plus « responsables »
Copy link