ActualitéBusiness

Dassault Systèmes surfe sur le succès de 3DExperience

Avec l'AFP

Le géant français du logiciel Dassault Systèmes a annoncé mercredi un bénéfice net et un chiffre d’affaires en nette hausse, dopés notamment par les ventes de sa suite logicielle vedette 3DExperience qu’Airbus va désormais utiliser, comme le fait déjà Boeing.

Le bénéfice net a progressé de 9,4% à 568 millions d’euros en 2018. Le chiffre d’affaires a progressé de 8% à 3,477 milliards d’euros, avec une forte croissance en Asie (+19% pour les ventes logiciel dans la région).

Les ventes 2018 ont notamment été tirées par le succès de la plateforme 3DExperience, qui, en regroupant quatre grands logiciels de Dassault systèmes, permet une gestion de projet industriel de bout en bout, depuis la conception jusqu’à la simulation de la production et la définition de l’organisation industrielle. Les ventes de 3DExperience, qui représentent environ un quart du chiffre d’affaires de Dassault Systèmes, ont progressé de 33% sur l’année, a indiqué l’entreprise. Et les perspectives sont bonnes pour la plateforme, qui, après Boeing, va désormais être utilisée par Airbus et ses sous-traitants, et s’installe ainsi en position centrale dans l’aéronautique mondiale.

Les engagements financiers fermes pris par Airbus pour l’instant – « plusieurs dizaines de millions d’euros » – sont largement inférieurs à ceux du méga-contrat de Boeing en juillet 2017, le plus gros jamais signé par Dassault Systèmes, a expliqué à des journalistes Pascal Daloz, le directeur général adjoint de Dassault Systèmes chargé des affaires financières et de la stratégie. Mais Boeing avait signé un contrat de 30 ans, avec des engagements financiers fermes sur cinq ans, a-t-il indiqué. Airbus de son côté a signé un contrat qui ne comporte des engagements financiers fermes que sur deux ans.

« Ce contrat perdurera bien évidemment bien au delà, puisque c’est toute l’entreprise Airbus que l’on va équiper », a souligné M. Daloz.

Dans son ensemble, Dassault Systèmes a atteint tous ses objectifs financiers lors de cet exercice, avec des ventes légèrement supérieures à celles prévues par le consensus des analystes rapporté par Factset et Bloomberg.

Revenus récurrents en hausse

Le bénéfice net par action, l’indicateur privilégié par la direction, a notamment progressé de 16%. Et le groupe prévoit de continuer de préserver de bons indicateurs en 2019, visant une croissance du chiffre d’affaires « d’environ 10% à 11% à taux de change constants et une croissance du bénéfice net par action d’environ 7% à 9%, pour atteindre 3,35 euros à 3,40 euros ».

Dassault Systèmes reconnaît qu’il y a « des ralentissements » en cours dans l’économie mondiale, et notamment dans l’industrie des biens de grande consommation qui a du faire ces derniers temps « des arbitrages en termes d’investissements », a expliqué M. Daloz. Mais malgré ces aléas conjoncturels, le monde est « dans une phase d’accélération dans l’adoption » des technologies numériques vendues par Dassault Systèmes, a-t-il expliqué.

Par rapport à la situation prévalant il y a un an, « nous avons moins de visibilité au niveau de l’économie mais nous avons notre revenu récurrent (…) qui lui augmente organiquement du fait des grands contrats signés précédemment », a-t-il estimé. Géographiquement, l’Asie et l’Europe de l’Ouest « ont tiré la performance du quatrième trimestre et de l’année » pour Dassault Systèmes.

Le chiffre d’affaires logiciels de Dassault Systèmes est notamment en hausse de 19% en Asie, « grâce à la croissance généralisée des pays de la région, dont les deux principaux, le Japon et la Chine », a précisé le groupe. La déception est plutôt venue de la zone Amériques, où le chiffre d’affaires logiciel n’a cru que de 4% et affiche « des résultats inégaux des réseaux de vente », selon Dassault Systèmes.

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Dassault Systèmes surfe sur le succès de 3DExperience
La Silicon Valley, tu passes ou tu t’en passes? 2/2
Face à Stadia et la PlayStation 5, Microsoft dévoile sa Xbox Series X
«En France, nous n’avons pas assez de pure-players dans le numérique»
Les offres d’emploi de la semaine
Voiture autonome : Waymo s’offre la startup britannique Latent Logic pour mettre les pieds en Europe
iPhone: Apple rachète la startup Spectral Edge, spécialiste de l’amélioration photographique
Copy link