A la uneBusinessEuropeTechToulouseTransport

Donecle, à l’assaut des compagnies aériennes avec ses drones de maintenance des avions

Donecle, la start-up qui développe un «essaim de drones» de contrôle pour les avions, veut devenir un cost-killer sur le marché de la maintenance, réparation et révision (MRO) des avions exploités par les compagnies aériennes. Alors que tous les acteurs présents sur la chaîne de l'aviation civile (compagnies et sous-traitants) ont vu leur marges progresser de 12% en moyenne en 2015, d'après le rapport du cabinet AlixPartners, seuls les acteurs de la MRO ont vu leurs profits se réduire, et ce malgré des nombres de vols et de flottes en progression constante. Logiquement, les acteurs capables de créer une nouvelle rentabilité sur ce segment, tel que Donecle mais aussi d'autres prestataires, sont donc très attendus par l'industrie. D'autant que la manne est importante. En 2013, le marché de la MRO, selon ce cabinet, générait 42 milliards de dollars de profits.

C'est pour capter ces opportunités auprès des grandes compagnies aériennes que Donecle s'est lancée fin 2015. Non loin du groupe EADS basé à Labège (Toulouse), la start-up a choisi d'être incubée au Connected Camp de Sigfox. Avec ces drones «autonomes», butinant autour des appareils immobilisés entre deux vols, la jeune société promet «une inspection vingt fois plus rapide et la reconnaissance intelligente des défauts» sur les avions, précise son CEO Yann Bruner, un ancien ingénieur en maintenance chez Airbus. Donecle a d'ailleurs été récompensé lors de la dernière édition des MIT Technology Review comme innovateurs de l'année. Elle indique être actuellement en recherche de financements pour développer sa technologie.

Leader de la réduction de coûts entre deux vols, Easyjet est la première compagnie aérienne à avoir testé en 2014 pour ses Airbus l'usage de drones pour effectuer la maintenance de ces avions sur le tarmac. Les drones d'Easyjet ont, eux, été développés en interne, et en collaboration avec l'université de Bristol. Au-delà de cette solution volante, Airbus développe également une série de nouvelles applications capables de détecter, à l'aide de l'intelligence artificielle, les anomalies. Easyet a d'ailleurs choisi l'avionneur pour développer ensemble de nouvelles technologies prédicitve de détection. Donecle se présente donc comme un challenger sur un marché en plein renouveau.

VOIR: L'interview de Yann Bruner, CEO à Donecle, à l'occasion de la visite du Connected Camp

[tabs]

[tab title= « Donecle: les fondateurs »]

Fondateurs: Matthieu Claybrough

Date de création: octobre 2015

Siège: Toulouse (Connected Camp)

Concurrents: EasyJet, Airbus, SR Technics, les sous-traitants spécialisés.

[/tab]

[/tabs]

VOIR aussi: Un «Connected Camp» pour faire entrer l’IoT Valley de Toulouse sur la scène européenne

Les 10 innovateurs de moins de 35 ans récompensés en France par la MIT Technology Review
 

Tags

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This