ActualitéBusinessRetail & eCommerce

E-commerce: Farfetch acquiert CuriosityChina pour mieux cibler les clients chinois

Farfetch, la plateforme de vente de vêtements et accessoires de luxe, poursuit son expansion. Elle se renforce encore sur le marché chinois en faisant l’acquisition de CuriosityChina. Il s’agit d’une agence marketing spécialisée dans l’utilisation des médias sociaux, et en particulier de WeChat, pour cibler les clients. Les détails de la transaction n’ont pas été révélés.

CuriosityChina sera intégré dans les services de Farfetch. Les équipes de CuriostyChina rejoignent également la plateforme d’e-commerce.

WeChat et ses1 milliard d’utilisateurs actifs

En 2017, JD.com, le géant de l’e-commerce chinois, avait investi 397 millions de dollars dans Farfetch qui avait déjà pour ambition de se renforcer dans le pays. L’entreprise basée à Londres fait donc encore un pas de plus dans ce sens. La difficulté étant notamment de réussir à s’adapter aux habitudes de consommations locales. WeChat compte plus de 1 milliard d’utilisateurs actifs et est l’un des médias sociaux les plus efficaces pour atteindre les clients, qui y réalisent aussi directement leurs achats.

Farfetch continue donc à se développer sur différents fronts. En février, la plateforme avait par exemple signé un partenariat stratégique avec Chanel. Selon des informations obtenues par CNBC, cette dernière se préparerait même à entrer en bourse pour une valorisation qui pourrait atteindre 6 milliards de dollars.

Bouton retour en haut de la page
E-commerce: Farfetch acquiert CuriosityChina pour mieux cibler les clients chinois
Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé
Rodolphe Ardant
[Serie D] Spendesk, 2nd licorne pour eFounders le startup studio de Thibaud Elziere et Quentin Nickmans
[Série B] Coinhouse, cofondé par Eric Larchevêque (Ledger), lève 17 millions de dollars
[SEED] Rewind lève 700 000 euros auprès de Kima Ventures pour renouveler les audioguides
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
[Série D] Exotec lève 335 millions de dollars pour devenir la première licorne industrielle française