Data Room

Etat des lieux du marché des jeux en ligne au 3ème trimestre 2011

À l’occasion de la publication de ses données trimestrielles pour les mois de juillet, août et septembre
2011, l’Arjel (Autorité de Régulation des Jeux en Ligne) vient de dresser un état des lieux du marché des jeux et paris en ligne en France.

Paris sportifs, hippiques et jeux de cercle, en tout près d’1,1M de personnes auraient joué activement sur cette période. Selon l’organisme ce nouveau marché semble entrer dans une phase de consolidation.

Parmi les chiffres clefs:

Les différents secteurs

  • Si le marché des paris sportifs enregistre une hausse de 16% par rapport au trimestre précédent, il accuse d’un recul de 24% par rapport au troisième trimestre 2010.
  • L’activité des paris hippiques continue de son côté son ascension avec 69M € misés au 3ème trimestre 2011 contre 39M un an auparavant. Depuis le début de l’année 2011 ce sont donc 766M € qui ont été misés.
  • Les deux marchés des jeux de cercle semblent avoir atteint un niveau d’équilibre. Le marché des tournois de poker en ligne, enregistre à lui seul une hausse de plus de 89% de droits d’entrée en un an (286M € au troisième trimestre 2011 contre 141M € un an auparavant).

Profil des joueurs

  • Les joueurs sont généralement des hommes de moins de 35 ans et plutôt citadins.
  • Ils disposent en moyenne de 74 € de mise par mois.
  • Toutefois quelques spécificités apparaissent en fonction des secteurs. Ainsi, les parieurs sportifs sont plus mobiles et plus jeunes (69% ont entre 18 et 35 ans contre seulement 24% chez les parieurs hippiques).
  • Les jeunes dépensent moins d’argent que leurs ainés. Les moins de 25 ans ont ainsi misé en moyenne 146 € contre 357 € chez les plus de 65 ans, sur ces trois derniers mois étudiés.
  • Enfin, toutes activités confondues, 1% des joueurs génèrent 53% du total des mises.

Les dépenses marketing des opérateurs 

  • En un an, les opérateurs ont diminué de 58% leur budget médias (90M € de dépenses publicitaires au troisième trimestre 2010 contre 38M € ce trimestre).
  • Au troisième trimestre 2011, les opérateurs ont opté massivement pour une stratégie marketing très axée sur les bonus et parrainages (60% des dépenses marketing des opérateurs sur ce trimestre).
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This