Management

[Exclu] Qapa le site emploi qui veut faire baisser le chomage de 10%

Alors que la France compte 4 millions de chomeurs, plus de 900 000 emplois ne sont pas pourvus chaque année. « Depuis 10 ans, le marché de l’emploi n’a pas évolué. Les recruteurs sont toujours contraints de passer par des systèmes d’annonces complexes » constate Stéphanie Delestre, CEO de Qapa. « De leur côté, les candidats, eux, ont changé et sont massivement sur Facebook. Qapa a donc créé un outil permettant de mettre en relation les candidats et les recruteurs en utilisant les réseaux sociaux comme canal principal de sourcing. »

Partech International et 360 Capital Partners ont investi 1,7 millions d’euros dans Qapa avec le soutien de business-angels tel que Raphaël Zier (CEO de Netbooster).

Nous avons rencontré Stéphanie Delestre, qui lance officiellement son service, lors de la conférence Girls in Tech, afin qu’elle nous présente en exclusivité QAPA:

Tags

Richard Menneveux

CEO @AdsVark Media Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

25 thoughts on “[Exclu] Qapa le site emploi qui veut faire baisser le chomage de 10%”

  1. Bonjour Stephanie,
    Bravo pour ta belle initiative.
    Attention quand tu te déclares premier site.
    Depuis octobre 2010 myfairjob.com révolutionne le Recrutement par les compétences.
    Premier site par les compétences depuis des mois myfairjob.com invente Le Recrutement de demain !
    L’Ethique et l’Engagement Responsable au coeur de toutes nos convictions…..

    A très bientôt,
    Co Fondateur.

  2. Aucun doute qu’avec 1,7 m€ le buzz va prendre, la pub va pousser, les articles vont pleuvoir, les mouches affamées sont déjà là (mais qui sont les mouches ? ;) …) et les cireurs de pompes aussi, pour le reste point d’emballement tant que les résultats, les vrais, pas ceux donnés par les 1er interessés, ne sont pas au RDV.
    Bien choisi, audacieux et ambitieux de dire que l’on va faire baisser le chômage, la réalité du chômage est seulement bien loin des réalités du web, on a des pros du web, mais a-t-on des pros de l’accompagnement et de l’emploi ? Les cas de chômage les plus problématiques ne me semblent pas être très utilisateurs du web…simple avis…
    Mais bon c’est bien d’y croire, il faut y croire, si on y croit pas quand on entreprend c’est plutôt perdu, j’espère juste que ce ne sera pas un projet de plus qui brûle les euros, fait croire à la 1ère lecture que le gratuit est possible, pour finir par ne rien révolutionner. Parfois dans le silence et sans euros d’autres sont plus efficaces, et le brûlage d’euros c’est toujours indécent quand on parle de chômage…
    Mais bravo à la com’ c’est bien fort de faire parler avec pour le moment… rien

  3. A mon avis il vaut mieux laisser les belles promesses aux politiques, c’est leur métier. Faire baisser le chômage de 10% avec un algorithme en se basant sur le profil Facebook… No comment.
    Quant au million d’offres d’emplois non pourvues je ne sais pas d’où sort ce chiffre. La seule étude sur le sujet (de l’ANDRH) les évaluait à 300.000, notre président a arrondi à 500.000 pour faire spectaculaire et maintenant c’est un million… pourquoi pas 60 millions ?
    L’emploi et le recrutement c’est un sujet trop important pour raconter n’importe quoi, un peu de mesure SVP.

  4. Bonjour à tous,

    Je vous remercie beaucoup pour vos commentaires, c’est toujours très intéressant d’avoir des retours.

    Vous avez tous raison : l’emploi et le chômage sont 2 sujets extrêmement sérieux et c’est la raison pour laquelle nous avons travaillé pour lancer http://www.qapa.fr.

    @angel & mathias : on fait tout pour y arriver :-))

    @FmR & rMen : vous avez raison, il faut toujours checker les chiffres. QAPA s’appuie tout simplement sur l’enquête des besoins en main d’oeuvre 2011 réalisée par pôle emploi et le CREDOC que je vous invite à consulter directement sur le site de pôle emploi :
    http://www.pole-emploi.fr/actualites/l-enquete-annuelle-besoins-en-main-d-uvre–@/suarticle.jspz?id=46246
    Dans cette enquête il est mentionné que 579.000 recrutements prévus UNIQUEMENT dans les métiers représentant plus de 1% du total des intentions d’embauche (soit 80 métiers environ) seront difficiles à pourvoir. Or le nombre total de projets de recrutements qui concernent ces métiers est de 1.500.000. Je vous laisse calculer le nombre de recrutements difficiles sur les 8.500.000 d’offres disponibles chaque année en France (et qui ne passent pas toutes par pôle emploi).

    D’ailleurs, nous avons rencontré la direction de pôle emploi à qui nous avons présenté nos analyses et chiffres sans contradiction de leur part.

    1. Intention d’embauche n’est pas synonyme d’offre d’emploi réelle. C’est beau la comm.
      Au passage, je suis inscrite sur Qapa, ça bouge moins que sur do you buzz.
      D’ailleurs, on peut supprimer son compte?

  5. A ce moment-là il faut parler d’intentions d’embauches, pas d’offres d’emploi non pourvues, ce n’est pas du tout la même chose.

  6. Whahou! 10%! en 1 an! c’est une bonne initiative et c’est très bien d’être motivé, mais là j’ai quand même l’impression que c’est un peu présomptueux. Si Qapa avait 10% des chômeurs inscrits sur leur site, ce serait déjà un énorme succès! Bon courage à eux!

  7. Stephanie,

    Votre idée est certainement très bonne, mais je ne peux vous laisser dire que vous êtes les premiers…
    Le meetic affinity de l’emploi existe depuis plus d’un an et s’appelle http://www.boostyourjob.com
    Ah, le pouvoir de la communication et des effets d’annonce…
    Soyons sérieux….
    Cordialement

  8. Bonjour, oui effectivement boostyourjob fait aussi cela. Mais surtout, il faudrait peut-être que avoir conscience que la totalité des jobboards font du « matching » depuis la création de Monster en 1996. C’est hallucinant de voir à quel point certaines personnes ne connaissent rien à notre marché du recrutement sur internet. Connaissiez-vous emailjob, jobline, jobpilot,…ce sont des sites qui sont apparus en 1998 en France et à l’étranger et qui proposaient exactement la même chose que Qapa ou boostyourjob. Saviez-vous que Monster, cadremploi, stepstone, jobintree, et des centaines de jobboards généralistes et spécialisés font exactement la même chose : du matchnig entre les attentes des candidats et les offres des recruteurs ? Saviez-vous que des dizaines de sites emploi (dont jobfinance que j’ai créé en 1999) ont tenté de faire payer les recruteurs aux CVS et que çà ne fonctionne pas ? Le dernier en date était jobintree (créé en 2006 ou 2007 sous cette formule) et qui depuis a changé son modèle ? Qapa n’a strictement rien inventé de plus. Boostyourjob non plus.

  9. qapa est une copie de pole emploi (trop d’offres de pole emploi ce qui ne sert pas a grand chose)
    le moteur matchmaking ne marche pas trop difficile pour trouver un emploi
    publicite mensongere les societes payent les contacts donc ce n’est pas gratuit
    site moyen tres moyen que je ne conseille pas

  10. qapa fait de la pub mensongere
    je suis une societe et j’ai depose une annonce la j’ai de retour de candidats et on me demande de payer 99 euros pour voir les retours j’appelle cela de la pub mensongere et de l’arnaque
    je me retire de ce site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This