ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

FinTech: Plaid lève 250 millions de dollars lors d’un tour de table mené par Mary Meeker

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le montant

Coup d’accélérateur pour la FinTech américaine Plaid. La startup spécialisée dans la construction de services financiers vient de lever 250 millions de dollars en série C via un tour de table mené par la célèbre analyste et investisseuse Mary Meeker à travers le fonds Kleiner Perkins. Cette dernière rejoint le conseil d’administration de l’entreprise par la même occasion. Index Ventures, Andreessen Horowitz ou encore Goldman Sachs font aussi partie des investisseurs.

Avec cette levée, la valorisation de Plaid opère un impressionnant bond en avant à 2,65 milliards de dollars quand elle se situait autour de 200 millions de dollars lors de son précédent tour de table en 2016.

Au total, l’entreprise a levé près de 310 millions de dollars.

Le marché

Fondée en 2013, la FinTech « fournit aux développeurs les outils dont ils ont besoin pour créer des expériences simples et accessibles pour leurs utilisateurs », explique l’entreprise. Plus concrètement, la société propose une plateforme technologique qui permet aux personnes d’interagir avec leurs comptes bancaires via des applications tierces comme LendingClub, Robinhood ou encore Coinbase. Plaid cite aussi American Express, Citi ou encore Venmo (application de paiement entre particuliers appartenant à Paypal) parmi ses clients. Plaid a également évolué pour proposer des produits d’analyse des données.

Bien que Plaid ne soit pas connu du grand public, la FinTech estime que depuis le début de l’année, 1/4 des Américains possédant un compte bancaire aux États-Unis sont passés par ses services à un moment donné. Pour Plaid, cela représente une augmentation de 13% par rapport à l’année dernière. La vitalité du secteur des FinTech et l’émergence des applications lui ont permis de rapidement faire grimper son nombre de clients. L’entreprise déclare ainsi avoir intégré plus de 10 000 banques et se connecter à environ 20 millions de comptes de consommateurs.

Mais Plaid ne se contente pas de travailler avec des startups spécialisées dans les services financiers et courtise aussi les établissements historiques qui réfléchissent également à la mise en place de nouveaux services. Une ouverture qui a plu aux investisseurs. À titre d’exemple, en octobre, Plaid a signé un accord avec JP Morgan Chase afin d’aider leurs clients à mieux maîtriser leurs données.

Les objectifs

Avec cette levée, l’entreprise qui compte 175 employés, explique dans une interview accordée à TechCrunch, qu’elle souhaite étoffer ses équipes situées à San Francisco, Salt Lake City et à New York.

Plaid: les donnés clés

Fondateurs: William Hockey et Zach Perret
Création: 2013
Siège: San Francisco
Effectifs: 175
Activité: services financiers
Financement: 310 millions de dollars

Bouton retour en haut de la page
FinTech: Plaid lève 250 millions de dollars lors d’un tour de table mené par Mary Meeker
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media