ActualitéAsieBusinessRetail & eCommerce

Après JD.com en Chine, Walmart s’appuie sur Rakuten au Japon pour monter en puissance en Asie

2018 aura définitivement marqué un virage international dans la stratégie de Walmart. Bien décidé à freiner la domination croissante d’Amazon dans le monde entier, le géant américain de la distribution multiplie les opérations pour tisser sa toile à l’international. La dernière en date se situe du côté du Japon, où Walmart a ouvert sa première boutique en ligne, fruit de sa collaboration avec le géant nippon Rakuten.

Baptisée «Walmart Rakuten Ichiba Store», elle est accessible sur Rakuten Ichiba, la plus grande marketplace au Japon. Sur cet espace en ligne, les Japonais peuvent acheter 1 200 produits de marques américaines, notamment des vêtements et des jouets pour les enfants. Walmart prendra en charge les commandes aux États-Unis avant d’être expédiées par avion sur l’archipel nippon où Rakuten assurera les livraisons. Une logistique conséquente à mettre en place pour Walmart mais qui doit permettre à la firme américaine de s’approprier une part du marché japonais du commerce en ligne, estimé à 148 milliards de dollars par an et sur lequel Walmart s’attaque directement à Amazon.

En début d’année, Walmart et Rakuten avaient annoncé leur rapprochement. Dans le cadre de cette alliance, un service d’épicerie en ligne, baptisé «Rakuten Seiyu Netsuper», a été lancé en octobre au Japon via la chaîne de supermarchés Seiyu GK, contrôlée par Walmart, afin de contrer Amazon Prime Now, lancé à Tokyo l’an passé. Dans le même temps, Walmart s’est appuyé sur Kobo, société canadienne détenue par Rakuten, pour vendre des liseuses ainsi que des livres électroniques et audio du géant japonais aux États-Unis, une manière de concurrencer frontalement la liseuse Kindle d’Amazon.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Après JD.com en Chine, Walmart s’appuie sur Rakuten au Japon pour monter en puissance en Asie
Groupe ADP, Sephora, A.D Environnement : focus sur les offres d’emploi du jour
Next Station lève 1 million d’euros pour étendre sa plateforme de recrutement à l’étranger
Comment passer de l’outil digital en silo à un système de soins transformé?
La Nouvelle-Calédonie, seule terre d’Outre-mer lauréate des « Territoires d’innovation »
WeWork va « probablement repousser » son introduction en Bourse à octobre
Rendre les drones plus sûrs, un impératif pour toute l’industrie
Copy link