BordeauxFrenchTechLes startups du FrenchWeb Tour

[Frenchweb Tour Bordeaux] Chez Yummypets, le Twitter des chats et chiens aux 120 000 membres

Chiens, chats, lapins, tortues, perruches… Un an après son lancement, le réseau social Yummypets revendique près de 120 000 membres, dont 10% résident à l’étranger.

yummypetsImaginé par l’agence Octopepper, co-fondée par Mathieu Chollon et Matthieu Glayrousse, le projet Yummypets est parti d’un travail de veille. « En Angleterre, par exemple, plus d’un animal sur 10 dispose d’un profil social » explique Matthieu. Partant de ce constat, les deux amis décident de créer un véritable écosystème dédié à ces passionnés.

Propulsée comme simple plateforme sociale, Yummypets, en quête de monétisation, propose depuis quelques mois une batterie de services dont des petites annonces, un service d’entre-aide géolocalisé pour les animaux perdus et un comparateur de prix.

Après avoir levé 1,5M € auprès de Newfund, la start-up compte aujourd’hui une vingtaine de collaborateurs et poursuit ses efforts d’internationalisation. Aujourd’hui, un téléchargement sur trois de l’application mobile est effectué aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni.

Interview de Mathieu Chollon et Matthieu Glayrousse, qui reviennent sur cette ascension :

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

13 commentaires

Bouton retour en haut de la page
[Frenchweb Tour Bordeaux] Chez Yummypets, le Twitter des chats et chiens aux 120 000 membres
EdTech: IconoClass lève 3 millions d’euros pour se lancer à Londres
Voiture autonome: comment Heex Technologies aide les entreprises à mieux filtrer leurs données
Cooptalis: comment le spécialiste de l’expatriation a adapté son offre pour faire face à la crise
[French Tech 120] Comment Pharmedistore a attiré un quart des pharmacies sur sa marketplace BtoB
[Next40] E-commerce: comment Akeneo évangélise les marques à « l’expérience produit »
Faut-il obligatoirement s’assurer en cas de levée de fonds? Les pièges à éviter