BusinessDecode BusinessEuropeHR TechTV

[FWeek Outils RH] Le comité d’entreprise, un atout sous-exploité?

Interview d'Arthur Reboul, co-fondateur de Clan

Obligation légale, le comité d’entreprise qui a des attributions économiques, mais aussi sociales et culturelles aurait-il perdu de sa superbe? Tombé en désuétude dans certaines entreprises, il est parfois réduit au strict minimum alors qu’il pourrait être un réel atout. «Il peut avoir un vrai impact sur l’attractivité vis-à-vis des talents et leur rétention, à l’image des grands groupes comme Google, Apple ou encore Facebook, qui ont des politiques d’avantages extrêmement généreuses, en dehors du salaire», est persuadé Arthur Reboul, co-fondateur de Clan.

La start-up, fondée en 2018, s’est donnée pour mission d’insuffler une nouvelle dynamique à la gestion des activités sociales et culturelles des CE. «Clan développe une solution SaaS qui simplifie et repense drastiquement l’expérience liée aux avantages», explique Arthur Reboul. L’outil permet aux office managers, RH ou responsables du CE de se connecter à leur espace, de créer un avantage, de le paramétrer et de le communiquer directement aux salariés, et à ces derniers de pouvoir les retrouver et les gérer en ligne.

Bientôt 160 000 CSE

Les CE peu performants en ce qui concerne les avantages, souffrent souvent d’un problème d’inadéquation entre les offres proposées et les attentes des salariés. Clan propose donc de les co-construire avec les entreprises et leurs collaborateurs, et dispose de ses propres offres négociées auprès de cinémas, théâtres, musées…

Des logiciels de gestion de CE existent déjà sur le marché depuis plusieurs années, Clan pense néanmoins qu’il peut y apporter plus de simplicité. «Il y a des acteurs qui évoluent sur ce marché depuis une dizaine, une quinzaine d’années, ce sont principalement des gros groupes qui ont construit des outils à destination des grands groupes. Il s’agit d’outils complexes, qui aujourd’hui sont relativement peu adaptés aux problématiques des petites entreprises et de celles de tailles intermédiaires», explique Arthur Reboul.

Surtout qu’une nouvelle disposition, le Comité social et économique (CSE), devrait créer davantage de besoins. «Historiquement, les entreprises à partir de 50 salariés devaient mettre en place un comité d’entreprise. Depuis les ordonnances Macron, le seuil a été abaissé à 11 salariés», rappelle le co-fondateur de Clan. C’est dans ce cadre que le format actuel du CE disparaîtra pour toutes les entreprises au profit du CSE. Les entreprises concernées ont jusqu’au 1er janvier 2020 pour s’y conformer.  «Il y a environ 45 000 CE en France, on va passer à 160 000 CSE dans les années qui viennent. Il y a donc une vraie opportunité», ponctue Arthur Reboul.

Constitué d’une équipe d’une dizaine de personnes, Clan cite Criteo, Artefact ou encore ContentSquare comme clients.

Retrouvez l’interview complète d’Arthur Reboul, co-fondateur de Clan:

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Un commentaire

Share This