Decode BusinessMarketing & CommunicationTVWe Love Innovation

Inside Ogury : le marketing digital doit-il être piloté par le choix de l’utilisateur ?

Un reportage We Love Innovation de Maxence Fabrion et Joseph Postec

Seulement 26% des Français considèrent les publicités ciblées comme utiles et 51% estiment que des annonces intrusives donnent une mauvaise image des applications ou des sites web qui les hébergent. Sur mobile, le constat est encore plus accablant avec près de 9 utilisateurs sur 10 qui sont agacés par les messages ciblés. Ces chiffres sont issus d’une enquête réalisée par Ogury auprès d’environ 290 000 utilisateurs de terminaux mobiles (dont plus de 22 000 en France), intitulée «The Reality Report», et traduisent une réalité : les Français en ont marre de l’avalanche de publicités à laquelle ils sont confrontés au quotidien. Car elles sont trop nombreuses, trop fréquentes et ne leur amènent que trop peu de valeur ajoutée.

Et pour ne rien arranger, le marché français de la publicité digitale est aujourd’hui outrageusement dominé par Google et Facebook. Les deux géants américains ont capté 94% de la croissance du secteur l’an passé, selon les chiffres de l’Observatoire de l’e-pub, compilés par le Syndicat des régies Internet (SRI) avec PwC et l’Udecam. En 2018, le marché français, qui pèse près de 5 milliards d’euros, a ainsi progressé de 17% sur un an sous l’impulsion de ces deux acteurs, soit sa meilleure performance depuis dix ans. Google et Facebook détiennent désormais environ 70% de parts de marché et n’entendent pas s’arrêter en si bon chemin malgré les scandales qui se sont multipliés au cours de ces deux dernières années.

Découvrez ce reportage consacré à Ogury sur DECODE.Media le réseau des acteurs de l’innovation

Une longueur d’avance sur le RGPD

Dans ce contexte, et alors que le RGPD est censé remettre de l’ordre dans le secteur depuis l’an passé, Ogury s’est penché sur cette problématique dès 2014 en s’intéressant à une notion pas très présente dans l’esprit des géants américains (mais pas seulement) : le consentement de l’utilisateur. Née à Londres, la société, qui a racheté l’an passé Influans, plateforme marketing lancée par des anciens de Talend, a progressivement tissé sa toile à l’international, et notamment aux États-Unis, le plus gros marché de publicité digitale au monde. Ogury avait levé 15 millions de dollars il y a trois ans pour attaquer le marché américain, où l’entreprise réalisé désormais la moitié de son chiffre d’affaires. La société compte 900 marques et 3 500 éditeurs parmi ses clients, dont Adidas, Nike, Amazon, eBay, Microsoft, Samsung, Nintendo, Renault, Cisco ou encore Chanel.

Pour comprendre l’approche d’Ogury pour faire la différence sur un marché où l’on retrouve des mastodontes comme Oracle ou Adobe, FrenchWeb s’est rendu dans les locaux de la start-up française à Paris pour rencontrer Jean Canzoneri et Elie Kanaan, respectivement CEO et CMO d’Ogury…

Ogury : les données clés

Fondateurs : Jean Canzoneri et Thomas Pasquet
Création : 2014
Siège social : Paris
Effectifs : 400 collaborateurs
Secteur : Marketing mobile
Activité : plateforme de marketing digital spécialisée dans le mobile
Concurrents : Oracle, Adobe…

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1.  » Pour comprendre l’approche d’Ogury pour faire la différence sur un marché où l’on retrouve des mastodontes comme Oracle ou Adobe, FrenchWeb s’est rendu dans les locaux de la start-up française à Paris … » Et ? Où se trouve la suite de l’article ?

Inside Ogury : le marketing digital doit-il être piloté par le choix de l’utilisateur ?
Facebook
Malgré le boycott publicitaire, Facebook « refuse de se montrer responsable vis-à-vis de ses utilisateurs »
Pub en ligne: le confinement fait chuter les recettes au premier semestre
Criteo
Coronavirus: Criteo estime l’impact de la crise à 40 millions de dollars
Numérique : une amélioration de l’expérience client demandée par les consommateurs
Publicité: les éditeurs européens souhaitent qu’Apple revoie ses projets sur le consentement
Boycott des marques: Facebook frappé au coeur de son modèle économique
Copy link