AcquisitionBusinessFrenchWeb BusinessInvestissementsLes émissionsMedia

Ipsos s’empare de Synthesio pour se renforcer dans le social listening

Douze ans après sa création, Synthesio s’apprête à écrire une nouvelle page de son histoire. L’entreprise, spécialisée dans la veille et l’analyse des discussions sur les réseaux sociaux au sujet des marques, vient de se faire racheter par le groupe Ipsos, leader français des études de marché et des enquêtes d’opinion. Le montant de l’opération s’élève à plus de 50 millions de dollars.

Fondée en 2006 par Loïc Moisand et Thibault Hanin, alors qu’Instagram n’avait pas encore vu le jour, Synthesio analyse ce que disent les consommateurs en ligne pour épauler les marques dans leur stratégie marketing. A partir des données collectées sur les médias sociaux (blogs, forums, réseaux sociaux, sites web…), la société isole les indicateurs clés pour aider les marques à comprendre ce que pensent les consommateurs de leurs produits.

De cette manière, les marques peuvent repérer les sujets de prédilection des consommateurs, les tendances du marché ou encore les signaux faibles pour faire évoluer leurs stratégies marketing et social media en conséquence. Parmi ses clients, Synthesio compte notamment MasterCard, Deloitte, Toyota, Subway, L’Oréal ou encore Airbus. Après avoir mis le cap sur l’Europe puis sur les États-Unis, où elle réalise désormais l’essentiel de son chiffre d’affaires, la société basée à New York a racheté l’an passé la start-up bruxelloise Social Karma, spécialisée dans l’analyse des données sur les réseaux sociaux, et la jeune pousse rouennaise Bunkr, décrite comme le «PowerPoint français».

Un marché en pleine consolidation

Cette acquisition s’inscrit dans le cadre du plan de transformation d’Ipsos, baptisé «Total Understanding», qui doit permettre de renforcer le groupe français dans l’interprétation utile des données d’ici 2021. La technologie de Synthesio vise ainsi à décupler les capacités d’écoute et d’analyse sur les médias sociaux d’Ipsos pour mieux comprendre les conversations en ligne des consommateurs et transformer des données sociales en informations stratégiques pour les marques. «En combinant nos forces, nous donnerons à nos clients l’accès à un plus large éventail de données, à des insights activables et à une compréhension plus profonde des consommateurs», a ainsi indiqué Didier Truchot, le président fondateur du numéro trois mondial des études et sondages marketing.

Le rachat de Synthesio intervient dans un contexte de consolidation du marché de la veille des réseaux sociaux. Il y a quelques semaines, Linkfluence a levé 18 millions d’euros et s’est offert Scoop.it, plateforme de curation de contenus basée à San Francisco et co-fondée par Marc Rougier. Un mois plus tôt, Mention, l’outil de social listening issu du start-up studio eFounders, avait été racheté par le Suédois Mynewsdesk, spécialisé dans les relations presse et publiques.

Synthesio : les données clés

Fondateurs : Loïc Loisand et Thibault Hanin
Création : 2006
Siège social : New York
Activité : veille et analyse des contenus en ligne
Effectifs : 130 collaborateurs

Bouton retour en haut de la page
Ipsos s’empare de Synthesio pour se renforcer dans le social listening
« Métaverse », l’univers parallèle qui fait rêver les géants de la Tech
Akka Technologies
Adecco rachète le Français Akka Technologies, valorisé à 2 milliards d’euros, pour créer un géant du numérique
spotify
Résultats trimestriels: Spotify réduit ses pertes et grimpe à 165 millions d’utilisateurs payants
google
Alphabet (Google) dépasse les attentes du marché avec un bénéfice net de 18,5 milliards de dollars
Tiré par les ventes d’iPhones, Apple a presque doublé son bénéfice net trimestriel
Bubble lève 100 millions de dollars pour sa plateforme no-code