A la uneDistributionEuropeFinTechLes levées de fondsServicesStartupStartup Channel

Kantox lève 10 millions d’euros pour disrupter le marché des changes avec le peer-to-peer

Près de la moitié des Français n’ont plus confiance en leur banque selon un sondage* Ifop. C’est sur cette tendance que Philippe Gelis et Antonio Rami espèrent convaincre les entreprises de se détourner des acteurs traditionnels pour leurs opérations de change. En 2011, ils fondent Kantox, une place de marché pour échanger des devises de pair à pair. Quatre ans plus tard, la start-up vient de lever 10 millions d’euros auprès de Partech Ventures et d’Idinvest pour accélérer son développement.

Ce nouvel investissement porte à 17,6 millions d’euros les montants totaux levés par l’entreprise depuis sa création. Le secteur étant concurrentiel, les besoins en fonds sont importants. De nombreux acteurs comme CurrencyFair, basé à Dublin, ou le Britannique TransferWise se sont également attaqués à ce marché. Pour se différencier, Kantox n’adresse ni les particuliers en recherche de devises pour leurs déplacements, ni les grands comptes qui bénéficient souvent d’accords avec les banques. Elle cible plus précisément les PME et les entreprises de taille intermédiaire. «Le marché des changes, sur ce segment non spéculatif, représente 80 milliards dollars échangés chaque jour», précise M. Gelis.

Des transactions supérieures à 10 millions d’euros

Sur ce créneau, la majorité des transactions concerne des montants de quelques centaines de milliers d’euros, sur lesquels Kantox prélève une commission pour se rémunérer. Mais, régulièrement, des opérations de change supérieures à 10 millions d’euros sont effectuées, assure la société. Au final, Kantox revendique avoir franchi en janvier la barre du milliard de dollars échangés sur sa plateforme depuis son lancement.

Avec ce nouvel apport en capital, Kantox souhaite accélérer et séduire toujours plus d’entreprises en recherche d’alternatives aux acteurs historiques, en investissant en marketing et en développant de nouveaux produits et services autour de l’échange de devises. Cela passera aussi par l’ouverture d’un bureau à Paris d’ici à cet été, alors que le siège social est basé à Londres, en plein cœur de la City, et que le centre de R&D est localisé à Barcelone, proche de Narbonne, la ville des deux entrepreneurs. Plus de détails avec Philippe Gelis, cofondateur de Kantox.

[tabs]

[tab title= »Kantox: les données clés »]

Fondateurs : Philippe Gelis et Antonio Rami

Siège social : Londres (R&D à Barcelone)

Marché : FinTech, échange de devises

Concurrents : CurrencyFair, TransferWise…

Financement : 17,6 millions d’euros (mai 2015)

[/tab]

[/tabs]

*Étude réalisée par l’Ifop en mars 2015 pour AuCOFFRE.com auprès de 1050 personnes représentatives de la population française.

D-FWDAY-fintech-2015-650x400

Frenchweb organise une journée «Frenchweb Day Fintech». Participez à l’événement en cliquant ici.

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This