ActualitéEuropeStartup

[OFF] Snips décolle… Les 13 du Syntec…

rand-hindiLa start-up Snips emmenée par Rand Hindi a levé plusieurs millions d’euros (4 millions au moins) fin mars, selon nos informations. Fondée en 2013, la société compile les données afin de prédire comment une personne et son environnement interagissent. Elle a pour but de mettre de faciliter le quotidien (transports, objets connectés) grâce aux données et à l’intelligence artificielle. En 2014, elle a orienté son développement vers la création d’une intelligence artificielle à intégrer dans les smartphones. (Voir: Snips veut rendre les objets connectés plus intelligents).

Le Syntec Numérique a entériné la nomination de treize administrateurs à son Conseil d’administration. Ces derniers se répartissent selon trois secteurs : ESN, éditeurs de logiciels et Conseil en technologies. 

SyntecNumeriqueJonathan Amar (Deletec), Guy Mamou-Mani (Groupe Open), Christian Poyau (Micropole) et Olivier Vallet (Sopra Steria Group) sont réélus au collège ESN, rejoints par trois nouveaux administrateurs : François Hisquin (Octo Technology), Marc Palazon (Smile) et Jérôme Siméon (Capgemini). Michel Isnard (Red Hat) et Bernard Ourghanlian (Microsoft France) sont réélus au collège éditeurs de logiciels accompagnés de trois nouveaux administrateurs : Pierre Leurent (Voluntis), Chantal Penelon (Aareon) et Bernard Peugnet (Talentia Software).

Pascal Brier (Altran technologies) est réélu au collège Conseil en technologies.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[OFF] Snips décolle… Les 13 du Syntec…
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?
FoodTech: comment la restauration d’entreprise innove face à la crise
Formation des collaborateurs: comment éviter «l’obsolescence programmée de la connaissance»?