Startup

Kawet : le pivot d’une start-up vers la cible BtoB

Voilà le bon exemple d’une start-up qui a pensé son produit pour une cible large, et qui a pivoté vers une offre aux entreprises. La start-up Kawet avait lancé en 2010 une plateforme de création d’applications mobiles (sans code, et en temps réel) baptisée Cashew, un outil CMS dédié à la création d’applications (structure, contenus, design…).

Depuis 3 ans, Kawet a fait évoluer sa plateforme vers une solution collaborative d’entreprise, sur mobile et tablette.  A ce jour, plus de 4000 employés travaillent tous les jours avec les applications renommés en workspaces. La création d’espaces de travail (les workspaces) se fait avec l’outil CMS web, lancés depuis l’application Kawet sur iOS et Androïd.

L’exemple de ce pivot et surtout l’évolution du produit développé pour l’entreprise illustrent bien cette tendance qui pousse les startups orientées mobile vers une offre 100%BtoB. Les détails avec Benjamin Hardy, co-fondateur de Kawet :

Tags

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

3 commentaires

  1. « L’entreprise redevient sexy! (…) on peut créer des services pro sexy » je confirme ;)

    Bon courage pour votre développement dans l’écosystème B2B !

  2. Dites Frenchweb, pourquoi encore et toujours des anglicismes ?
    CEO, co-founder… Et l’interviewé qui use et abuse d' »enterpraïse » (au lieu de « company ») surtout pour dire entreprise.
    On raisonne dans la langue dans laquelle on pense, c’est pas gagné de raisonné dans un mauvais anglais ;)

Kawet : le pivot d’une start-up vers la cible BtoB
La startup Luko lève 20 millions d’euros pour développer son assurance habitation en Europe
[FW500] InsideBoard veut impliquer les collaborateurs dans la transformation digitale de leur entreprise
Soutenu par Tencent et Bayer, Medopad lève 25 millions de dollars pour ses biomarqueurs numériques
Quelle est l’ambition de Founders Future, le venture studio de Marc Menasé ?
[FW500] Comment Bruce digitalise le marché de l’intérim face à Adecco et Manpower
A l’occasion d’une levée de fonds, Jérôme Arnaud prend la direction de la startup Blade
Copy link