ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTech

BioTech : DNA Script lève 46 millions d’euros de plus pour commercialiser son imprimante à ADN

Depuis 2014, la start-up française DNA Script, sous l’impulsion de ses fondateurs, Thomas Ybert, Sylvain Gariel et Xavier Godron, cherche à développer une imprimante capable de synthétiser de l’ADN de haute qualité pour élargir le champ des possibles dans les sciences de la vie et la technologie. Dans ce cadre, la société s’appuie sur des enzymes génétiquement modifiées (des protéines naturelles accélérant les réactions chimiques de l’organisme) pour générer en quelques heures une séquence ADN personnalisée. Pour mener à bien son projet, la société a a levé 11 millions d’euros en septembre 2017 puis 35 millions supplémentaires en mai 2019.

Aujourd’hui, DNA Script annonce une extension de 46 millions d’euros de sa série B, portant celle-ci à 81 millions d’euros, pour entamer le déploiement commercial de son imprimante à ADN, baptisée «Syntax». Cette nouvelle opération est menée par Casdin Capital. L’entreprise française a également pu compter sur le soutien financier de Danaher Life Sciences, Agilent Technologies et Merck KGaA via son fonds Merck Ventures, trois spécialistes de la synthèse d’ADN, ainsi que sur celui de Life Sciences Partners (LSP), du fonds Large Venture de Bpifrance et d’Illumina Ventures, qui avaient participé à la première tranche de ce tour de table en série B.

Avec ce financement supplémentaire, DNA Script va prochainement commencer à tester son imprimante à ADN avec quelques laboratoires partenaires, avant d’enregistrer les premières commandes en 2021. «Cette imprimante à ADN, la première en son genre, permet aux chercheurs d’écrire de l’ADN aussi facilement qu’ils peuvent le lire. En pratique, cela signifie que les laboratoires de recherche pourront synthétiser les obligonucléotides dont ils ont besoin dans la journée. Cela leur permettra de gagner un temps précieux dans les expériences itératives, telles que le développement d’outils de diagnostic ou de confirmation», indique Thomas Ybert, co-fondateur et président de DNA Script.

Une technologie plébiscitée par les laboratoires en pleine crise du coronavirus 

L’intérêt des laboratoires pour la technologie développée par la BioTech française est d’autant plus fort car la crise du coronavirus a mis davantage en lumière les besoins des chercheurs en matière d’approvisionnement en ADN synthétique. Face aux difficultés rencontrées par les fournisseurs traditionnels, certains laboratoires se sont tournées vers DNA Script pour pouvoir développer des tests de dépistage du Covid-19. En effet, la synthèse enzymatique, approche choisie par la start-up française, permet de fabriquer des molécules d’ADN de meilleure qualité et de plus grande longueur dans des délais beaucoup plus courts par rapport aux méthodes de production habituelles, comme la synthèse chimique, un processus particulièrement long et coûteux, avec un taux d’erreur qui augmente à mesure que la séquence s’allonge.

Cependant, l’imprimante à 3D de DNA Script ne constitue pas seulement un moyen permettant d’accélérer le travail des chercheurs pour aboutir à de nouveaux produits thérapeutiques, comme des médicaments, des tests virologiques ou des vaccins. Elle va aussi permettre de faire un pas de plus vers le stockage de données dans l’ADN. Dans ce sens, la société a rejoint aux États-Unis un consortium comprenant l’université d’Harvard et le Broad Institute. Cette alliance scientifique a d’ailleurs reçu en début d’année un financement de 23 millions de dollars provenant de l’IARPA (Intelligence Advanced Research Projects Activity), l’agence de recherche du renseignement américain, pour concrétiser les promesses du stockage de données dans l’ADN, qui s’étale sur une période de quatre ans. 

DNA Script : les données clés

Fondateurs : Thomas Ybert, Sylvain Gariel et Xavier Godron
Création : 2014
Siège social : Paris
Secteur : DeepTech
Activité : technologie de synthèse d’ADN


Financement : 46 millions d’euros en juillet 2020, 35 millions d’euros en mai 2019…

Lire aussi : Comment DNA Script veut développer le stockage de données dans l’ADN

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
BioTech : DNA Script lève 46 millions d’euros de plus pour commercialiser son imprimante à ADN
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi milliard de dollars
Comment les entreprises peuvent-elles appliquer la recette qui a fait le succès des GAFA ?
Empowerment des collaborateurs: pourquoi les résultats ne sont-ils pas à la hauteur des espérances?
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?