ActualitéTech

« La Chine profite de son expérience scientifique et de la très mauvaise gestion de l’épidémie par la Maison Blanche »

Interview de Patrick Zylberman, historien de la santé et spécialiste des épidémies

Il faut souvent se tourner vers le passé pour comprendre le présent. L’humanité a connu d’autres crises sanitaires telles que la grippe espagnole ou la peste noire au Moyen-Age. Et pourtant, « nous n’avons absolument aucune expérience sur ce qui est en train de se passer« , revendique Patrick Zylberman, historien de la santé et spécialistes des épidémies.

Cependant, l’histoire permet tout de même de mettre en avant certaines vigilances à avoir, notamment sur la santé psychologique des populations confinées. « Nous devons nous préoccuper de la santé mentale d’une partie de la population enfermée qui n’est pas dans une situation de grand confort et qui pourrait souffrir psychologiquement de manière assez importante. Nous avons connu cela à Toronto en 2003 au moment du SRAS. Les gens devaient rester confinés pendant 10 jours au fond de leur appartement. Il y a eu des enquêtes téléphoniques réalisée par des psychologues à la fin de ce confinement. L’immense majorité des personnes ont fait état d’ennui, d’une crainte pour leur salaire et de symptômes dépressifs« , explique Patrick Zylberman, historien de la santé.

A travers cette crise sanitaire, un jeu de pouvoir est également en train de se dérouler entre la Chine et les Etats-Unis. « La Chine avance ses pions au niveau géopolitique. Les chinois profitent de leur expérience par rapport à l’épidémie mais aussi du retrait et de la très mauvaise gestion de l’épidémie par la Maison Blanche. La Chine apparaît comme un Etat responsable qui accumule une expérience scientifique et socio-économique tandis que les Etats Unis donnent le spectacle d’une gestion brouillonne, incompréhensible alimentée plus par la bêtise que par les données scientifiques« , revendique Patrick Zylberman.

Mais l’impact économique, social et culturel de cette crise reste encore très flou. « De grandes épidémies comme la peste noire au Moyen-Age ont eu des impacts importants sur la réalité socio économique et culturelle des sociétés mais d’autres n’ont eu absolument aucun impact comme la grippe espagnole« , affirme l’historien.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Patrick Zylberman, historien de la santé et spécialiste des épidémies :

Nous vous invitons à vous abonner gratuitement à l’émission DECODE Business sur Apple PodcastSpotifyDeezer, ou tout autre service de podcast qui nous distribue.

Listen to «  »La Chine profite de son expérience scientifique et de la très mauvaise gestion de l’épidémie par la Maison Blanche » » on Spreaker.

Découvrez les autres émissions de Decode Media

  • DECODE Business: chaque jour, découvrez l’actualité des entreprises innovantes sur Spotify et Apple Podcasts
  • DECODE VCdécouvrez les meilleurs investisseurs, leur vision, leurs pratiques
  • DECODE Exitcomment se déroule une cession d’entreprise ? Découvrez les dessous des ventes de startups
  • DECODE CTOdécouvrez les CTO des plus belles startups et entreprises de la French Tech
  • DECODE RHdécouvrez les DRH les plus inspirants et leurs meilleures pratiques
  • Decode de la semaineRichard Menneveux et ses invités décryptent l’actualité de la Tech dans le monde
  • WildCard: notre sniper Joseph Postec partage son regard sur l’actu de la Tech sur un ton décalé
  • Silicon Carne: l’actualité de la Valley vu par Carlos Diaz et ses invités
Tags

Laetitia Lienhard

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« La Chine profite de son expérience scientifique et de la très mauvaise gestion de l’épidémie par la Maison Blanche »
Quand la 3D facilite l’accès de tous au patrimoine et à la culture
[Webinar] Omnicanalité : comment allier expérience client physique et E-Commerce ?
StopCovid, le projet d’application du gouvernement pour « identifier les chaînes de transmission »
Russie: « Le ralentissement du business est plus récent et moins marqué qu’en France »
Coronavirus: des robots pour assister les soignants dans la lutte contre l’épidémie
[DECODE] 60% des fonds pensent que leurs souscripteurs ne vont pas leur demander de lever le pied
Copy link