ActualitéAsieBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTransport

Le co-fondateur de Flipkart injecte 92 millions de dollars dans Ola, rival d’Uber en Inde

En ce début d’année, Ola peut compter sur le soutien d’un acteur majeur de l’écosystème indien. En effet, le spécialiste des VTC a annoncé un investissement de 92 millions de dollars de la part de Sachin Bansal, co-fondateur de Flipkart, leader indien du commerce en ligne tombé l’an passé dans l’escarcelle du géant de la distribution américain Walmart pour 16 milliards de dollars. Il s’agit de l’opération la plus importante réalisée par l’entrepreneur indien depuis son départ de Flipkart dans la foulée du rachat de sa société par Walmart.

Cet investissement s’inscrit dans le cadre d’un tour de table en série J qui devrait dépasser 1 milliard de dollars. Une telle opération pourrait faire grimper la valorisation d’Ola à hauteur de 6 milliards de dollars. Cet apport financier provenant de la poche de Sachin Bansal intervient un mois après un investissement de 75 millions de dollars de Steadview Capital dans le géant indien des VTC. Selon les données compilées par Crunchbase, Ola a levé 3,5 milliards de dollars depuis sa création, notamment auprès de SoftBank et de Tencent.

L’Inde, priorité d’Uber après ses échecs asiatiques

Lancée en 2011 par Bhavish Aggarwal et Ankit Bhati, Ola a déployé un service pour mettre en relation les particuliers avec des chauffeurs. La plateforme de la société indienne propose des chauffeurs privés, des taxis traditionnels, des rickshaws ou encore du partage de voiture entre particuliers. A ce jour, Ola est présent dans plus d’une centaine de villes en Inde, marché qui est devenu l’une des priorités d’Uber en dehors des États-Unis après ses déconvenues en Chine et en Asie du Sud-Est, respectivement face à Didi Chuxing et Grab. Pour conquérir l’Inde (1,3 milliard d’habitants), Uber a notamment déployé Uber Lite, une version allégée de son application d’origine pour ne conserver que les fonctionnalisés de base.

Toutefois, Ola ne se concentre pas uniquement sur son marché domestique. L’an passé, la société indienne a entamé son expansion internationale. L’entreprise a ainsi déployé ses activités en Australie puis au Royaume-Uni. Une manière pour Ola de se tester sur de nouveaux marchés. Cependant, un déploiement international implique des coûts élevés pour attirer une nouvelle clientèle. Dans ce contexte, l’apport financier de Sachin Bansal est plus que bienvenu. «Son investissement est un encouragement énorme pour nous tous chez Ola et pour notre mission de servir un milliard de personnes», s’est félicité Bhavish Aggarwal, co-fondateur et CEO d’Ola.

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Le co-fondateur de Flipkart injecte 92 millions de dollars dans Ola, rival d’Uber en Inde
Les newsfeeds pour recréer de l’engagement en entreprise?
Les algorithmes de Facebook, Google et Twitter dans le viseur de Bruxelles
Pourquoi le courage managérial est-il remis en cause?
Lufax: pour son entrée à Wall Street, la FinTech chinoise lève 2 milliards d’euros
[Webinar] Les 5 facteurs clés pour accélérer sa croissance E-Commerce
La livraison de repas pour les restaurateurs : est-ce une solution durable ?