A la uneTech

Le CSA pour contrôler Dailymotion et YouTube ?

BREVE – C’est dans un rapport de 55 pages remis à Jean-Marc Ayrault et Aurélie Filippetti, dont l’Express s’est procuré une copie, que le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel propose une extension de son champ d’action aux géants internet de la vidéo en ligne. Premier d’entres eux : Dailymotion et YouTube, filiale de Google avec qui les rapports ont déjà été tendus récemment avec la ministre de la Culture sur le financement de la presse en ligne.

L’autorité administrative souhaite en effet mettre les deux acteurs à contribution pour le financement des oeuvres européennes, alors qu’elles proposent de plus en plus d’ouvrir des comptes « officiels » pour attirer les créateurs de contenus et les mettre en avant. L’objectif serait donc de faire évoluer la loi  « de façon à y intégrer les distributeurs de service au sens de la loi française » selon L’Express citant le rapport qui proposerait également d’intégrer les plateformes de ventes d’applications comme l’AppStore ou GooglePlay Store.

« Ces distributeurs seraient dans l’obligation de proposer les contenus d’éditeurs dans des conditions équitables, raisonnables et non discriminatoires » selon le extraits rapportés par le magazine. Conséquence directe : elles seraient contraintes de proposer des offres de vidéos à la demande.

Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. LE Gvt veut absolument tuer internet et contrôler la population c’est dingue…

  2. frenchweb Mais stop quoi, il faut arrêter avec cette volonté excessive de tout contrôler.

Le CSA pour contrôler Dailymotion et YouTube ?
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
FinTech: le Britannique TransferWise désormais valorisé 5 milliards de dollars
Sopra Steria accuse une baisse de 28,3% du bénéfice net au premier semestre
Malgré la pandémie, Capgemini promet des résultats solides au premier semestre
BioTech : DNA Script lève 46 millions d’euros de plus pour commercialiser son imprimante à ADN
Copy link