ManagementStartup

Le portage salarial pour les pros du web, détails et infographie, par Caroline Castel

Avec plus de 100 000 sites marchands, 10 milliards d’euros dépensés au 1er trimestre 2012, 31 millions de cyber-acheteurs, les opportunités pour les professionnels du digital se multiplient. Graphistes, développeurs, consultants marketing, affiliés,… Nombreux sont ceux qui souhaitent travailler pour leur propre compte et tenter leur chance.

Quel statut pour devenir son propre patron ?

C’est une des premières questions que se posent les professionnels indépendants avant de se lancer. Le choix de la forme juridique sous laquelle exercer leur activité est en effet crucial.  Autoentreprise, entreprise individuelle, SARL, EURL, … des statuts nombreux avec leurs lots de particularités, d’avantages, d’inconvénients et de paperasserie.

Pour démarrer leur activité, de plus en plus de professionnels du web font le choix du portage salarial, une véritable alternative à la création d’entreprise qui permet de tester leur projet et de développer leur activité sereinement.

En quoi consiste le portage salarial ?

Le principe : le freelance devient salarié d’une société de portage salarial et facture ses services via celle-ci. La société de portage se charge de transformer le chiffre d’affaires du « porté » en salaire et de gérer ses démarches administratives et comptables. En contrepartie, la société de portage prélève un pourcentage sur le chiffre d’affaires du professionnel indépendant.

Celui-ci exerce son activité en toute autonomie, comme un véritable freelance, tout en bénéficiant des avantages du salariat : contrat de travail, bulletins de salaire, et protection sociale (sécurité sociale, retraite, chômage, prévoyance, etc.).

Un tremplin vers la création d’entreprise :

Le portage salarial constitue une solution pour se lancer dans l’entreprenariat en douceur et en limitant les risques… En optant pour ce concept, les freelances choisissent de bénéficier des avantages de travail indépendant sans les inconvénients. Les tâches administratives sont à la charge de la société de portage : le porté peut se concentrer sur son cœur d’activité et sur le développement de son portefeuille client. Il est accompagné dans la mise en place de ses contrats commerciaux et la société de portage salarial l’assiste dans son activité au quotidien.

Le  « porté » peut ainsi tester son projet, définir son marché et son positionnement et apprivoiser les rouages du travail indépendant progressivement.

Un modèle adapté aux métiers du web

Le portage salarial est adapté au secteur du digital car il est flexible. Il permet une grande variation de chiffre d’affaires un mois sur l’autre voir même des périodes d’inactivité sans surcoût. Si le projet lancé ne fonctionne pas au bout de quelques mois, il suffit de rompre son contrat de travail comme pour un emploi classique pour stopper son activité.

Le portage est compatible avec un autre emploi : il convient donc tout à fait aux professionnels souhaitant se lancer tout en conservant leur emploi principal dans un premier temps ou aux individus souhaitant simplement exercer une activité en parallèle, comme par exemple les webmasters percevant des revenus publicitaires pour leurs sites Internet.

Enfin, certaines sociétés de portage salarial se spécialisent et proposent des outils utiles aux entrepreneurs du web leur permettant par exemple d’insérer des outils de paiements par carte bancaire sur leurs sites internet ou encore de percevoir des revenus publicitaires directement sur leur compte porté.

Témoignage de Simon V., développeur porté

« Si je ne perçois aucun chiffre d’affaires avec mon activité de porté, je ne paie rien, c’est un véritable avantage comparé à d’autres formes juridiques. Ce statut me permet aussi de cotiser facilement à tout les organismes, c’est le confort d’être salarié et en même temps d’être son propre patron. »

Caroline Castel
Community Manager
Webportage.com

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “Le portage salarial pour les pros du web, détails et infographie, par Caroline Castel”

  1. Bonjour,

    Consultant Web Marketing, j’ai opté pour le portage salarial.
    Cette solution offre une très grande souplesse : Pour chaque mission je prépare un contrat qui est signé entre la société de portage et mon client.
    La société de portage apporte un effet de réassurance très positif : Mes clients ne confient pas leur budget uniquement à un consultant qu’ils ne connaissent pas encore mais à une société connue et reconnue.
    A partir de là, je n’ai plus qu’à déclarer mes heures d’activité sans me soucier des contraintes administratives et fiscales.

    Depuis que je suis en portage salarial, mes missions se sont multipliées.

    Philippe AUSTIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This