ActualitéBusinessCrowdfundingEuropeFinTechFonds d'investissementInvestissements

Lendix veut débloquer 200 millions d’euros de plus pour épauler les PME européennes

C’est Noël en janvier pour les PME qui se financent sur les plateformes de prêts aux entreprises. En effet, la FinTech Lendix a annoncé le lancement d’un nouveau véhicule d’investissement à destination des PME. A terme, ce troisième fonds de la plateforme française sera doté de 200 millions d’euros.

Pour l’heure, Lendix a déjà collecté 120 millions d’euros auprès de la plupart de ses investisseurs historiques, dont CNP Assurances, Eiffel IM, Groupama, Zencap AM, Matmut et Decaux Frères Investissements. La Banque européenne d’investissement (BEI) a également renouvelé sa confiance dans la plateforme spécialisée dans le prêt aux PME. L’été dernier, le Fonds européen d’investissement de la BEI avait abondé de 18,5 millions d’euros le fonds de co-investissement de Lendix, dédié au financement des PME et TPE françaises, espagnoles et italiennes. Au total, près de 250 PME européennes ont bénéficié de ce fonds de 90 millions d’euros clôturé en juillet 2017.

600 TPE et PME dans le viseur 

Avec ce troisième fonds, Lendix entend accroître ses capacités de financement auprès des PME. «Ce nouvel engagement d’investisseurs institutionnels de premier plan va permettre d’augmenter la force de frappe de Lendix en accompagnant plus de 600 TPE et PME dans leur développement», indique Olivier Goy, fondateur de Lendix. Ce nouveau véhicule investira automatiquement à hauteur de 51% dans les nouveaux prêts concédés par Lendix et complètera le financement si les particuliers n’injectent pas suffisamment d’argent. Alors que le ticket maximum était jusqu’à maintenant de 3 millions d’euros, ces nouveaux capitaux vont permettre de grimper jusqu’à 5 millions d’euros. En parallèle de ce nouveau fonds, Lendix prévoit d’ouvrir deux nouveaux pays cette année.

Fondée en 2014, Lendix propose aux particuliers de prêter de l’argent aux petites et moyennes entreprises. Depuis sa création, la plateforme a déjà permis de réaliser 150 millions d’euros de prêts pour plus de 300 projets de développement de PME européennes. A ce jour, Lendix opère en France, en Espagne et en Italie. En 2016, la FinTech française s’est renforcée en faisant l’acquisition de son concurrent Finsquare, tandis qu’elle doit également faire face à la concurrence d’autres plateformes de financement participatif, à l’image de SmartAngels, Unilend, Credit.fr ou encore WeShareBonds.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This