ActualitéArts et CultureBusinessDecode BusinessTechTV

«Les algorithmes des réseaux sociaux sont des délinquants de l’information»

Interview de Benoît Raphaël, journaliste, entrepreneur et éleveur de robots (Flint)

Flint est une newsletter ultra-personnalisée et confectionnée grâce à l’intelligence artificielle. Avec cet outil, Benoît Raphaël, journaliste, entrepreneur et éleveur de robots, veut vous aider à sortir de votre bulle.

«Il s’agit d’une veille hyper-personnalisée avec de l’IA. MaisApple-converted-space »> pour que cela fonctionne, il faut entraîner son propre robot afin qu’il aille chercher de la qualité mais aussi qu’il nous surprenne. Le but est d’éviter de voir toujours la même chose, ce qui est partagé sur les réseaux sociaux. Le robot va chercher de la diversité et en même temps nous épargner les fake news», explique Benoît Raphaël, interrogé lors de la dernière édition des Sommets du digital.

« S’informer c’est comme bien manger, il faut s’impliquer un peu»

Car pour Benoît Raphaël, il n’est aujourd’hui plus possible d’avoir une attitude passive si l’on souhaite être bien informé et profiter de la richesse de sources qu’offre en réalité Internet. «On ne peut plus se contenter de consommer l’information comme on consomme des biscuits. S’informer c’est comme bien manger. Il faut s’impliquer un peu».

Avec ses robots, Benoît Raphaël propose une alternative à Google ou encore Facebook. «Les algorithmes des moteurs de recherche et des réseaux sociaux sont mal éduqués et entrainés. Ils sont devenus des délinquants de l’information», explique-t-il. La faute à des algorithmes qui au final crée «des chambres d’échos qui nous enferment dans nos opinions».

Aujourd’hui, 1130 robots Flint sont éduqués au sein d’entreprises qui se sont abonnées pour leurs salariés et 300 experts entrainent des robots. Pour la suite, Benoît Raphaël travaille sur des formats qui permettent de mieux entraîner les robots, de les faire réagir plus rapidement ou encore d’effectuer des résumés automatiques d’articles. «Pour faire en sorte qu’un jour, ces robots dépassent ceux que l’on connaît sur les moteurs de recherches et les réseaux sociaux».

Retrouvez l’interview complète de Benoît Raphaël, journaliste, entrepreneur et éleveur de robots (Flint):

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Fermer
Share This