A la uneAsieBordeauxBourseCESLes levées de fondsStartupTech

[Les infos made in Bordeaux] La société Immersion entre en Bourse, les start-up bordelaises au CES, un espace responsable…

[tabs] [tab title= « La société Immersion entre en bourse, vers une démocratisation de la réalité virtuelle? »]

Outil de cube imersif, par la société I'm in VRCelle qui accompagne des grands noms comme Airbus, Renault, ou encore Dassault Aviation est entrée en bourse sur le marché Alternext de Paris en ce début d’année 2016 grâce à des placements privés d’un montant de 2,53 millions d’euros. Elle est la première entrée en bourse de l’année. Immersion, société bordelaise lancée depuis 20 ans, est un spécialiste européen des technologies 3D et de la réalité virtuelle. Cette levée de fonds va permettre de recruter quinze personnes pendant l’année 2016 (de quoi constituer une équipe de 60 collaborateurs au sein du groupe) et d’augmenter la recherche et le développement. Immersion va également pouvoir continuer le développement de Shariing, leur plateforme universelle de collaboration permettant de connecter tous les systèmes de réalité virtuelle, comme notamment le très attendu Oculus Rift dont la mise en vente a été annoncée en ce début d’année également.

[/tab] [/tabs]

 

[tabs] [tab title= « Les start-up bordelaises au CES 2016 à Vegas »]

ces2016-hubLe Salon Mondial de l’innovation et des nouvelles technologies (CES : le Consumer Electronics Show) s’est déroulé cette année de l’autre côté de l’Atlantique à Las Vegas du 6 au 9 janvier. Ce sont 120 start-up françaises qui se sont envolées vers l’Amérique, dont dix girondines repérées entre autres par le groupe La Poste, et le groupe Engie (fournisseur d’électricité et de gaz naturel).

La CCI de Bordeaux et Digital Aquitaine ont coaché pendant trois mois une dizaine de start-up locales afin de les aider à montrer leur potentiel lors du salon. Parking Facile, qui indique les places libres dans la ville et qui permet leur réservation grâce à l’application mobile, Gablys, qui au travers d’objets connectés permet de verrouiller ses affaires, et Iq Spot, qui informe les habitants des immeubles connectés de suivre leur consommation énergétique. Wiidii permet de trouver les bons plans et toutes les informations pratiques d’une ville tandis que Tamaplace permet de travailler à distance de manière confidentielle. Quant à Projet Pratic, l’équipe développe une plateforme d’intelligence artificielle.

Toutes les start-up sélectionnées n’ont pas eu la chance d’exposer mais ont tout de même été présentes pour se faire connaître : NFC Interactive qui développe des applicatifs logiciels, Brainify, outil de pilotage des activités webmarketing pour les e-commerçants, jestocke.com, location de garde-meubles entre particuliers, et enfin Pressing Privé, service de pressing livré en 48h pour les particuliers ou entreprises à Bordeaux.

Une belle opportunité pour toutes ces entreprises de se développer à l’international et de trouver de nouveaux investisseurs mondiaux, ainsi que de mettre en avant les talents de Bordeaux.

[/tab] [/tabs]

 

[tabs] [tab title= « L’espace Darwin, un espace responsable, et futur campus? »]

manufacture-espace-darwin-BordeauxAu lendemain de la COP21, le mode de vie éco-responsable adopté par l’espace Darwin est au cœur de l’actualité. Un projet qui a vu le jour il y a maintenant huit ans et qui ne manque pas d’ambition pour la ville de Bordeaux. Philippe Barre, le co-fondateur de l’espace Darwin situé de l’autre côté de la Garonne et patron d’Inoxia, une agence de communication, décrit cet endroit comme le premier co-working de France. En effet, cet espace ne compte pas moins de 190 sociétés, 20 associations dont l’éco-responsabilité est le mode de vie commun. «80% des déchets sont recyclés et toute l’électricité ne provient plus du nucléaire mais d’Enercoop.» déclare Philippe Barre en faisant référence à cette solution d’énergie 100% renouvelable. Une quinzaine de logements d’urgence occupent également l’espace Darwin. Mais il est aussi ouvert au public bordelais qui apprécie venir y boire un verre ou manger entre amis dans le plus grand restaurant bio de France.

Philippe Barre a pour projet d’étendre cet espace à partir de 2018 et d’y construire un campus permettant d’accueillir 1500 étudiants de différentes filières comme le marketing, l’art et le numérique, des Fab Lab, une école de seconde chance, ainsi que des lieux dédiés à l’art musical. Le Groupe Evolution fait partie des éventuels «gagnants» de l’appel d’offre lié à ce projet portant le nom de «magasins généreux», le nom du vainqueur devrait être connu au mois de mars 2016.

[/tab] [/tabs]

[tabs] [tab title= « Le correspondant »]

Julie-Baumann-UneJulie Baumann est étudiante en Master Web Business à l’Ecole de Commerce et d’Economie Numérique à Bordeaux, en alternance au sein de la startup Loisirs Enchères. Elle est chargé du community management, de la veille digitale ainsi que de la relation presse et blogueurs.

[/tab] [/tabs]

 

[tabs] [tab title= »Frenchweb Day IoT »]

En ce moment profitez du tarif Early Bird 

Pour participer à l'événement, cliquez ici.

Pour voir la page dédiée à l'événement, cliquez ici.

Cet événement est gratuit pour les membres du club Frenchweb.

[/tab][/tabs]

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Les correspondants

Les correspondants des Frenchweb en France et à l'international

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This