ActualitéStartup

[Journées du patrimoine] Les startups ouvrent leurs portes!

C’est une première. Cette année, les journées du patrimoine se dérouleront également sous le signe de l’innovation. En effet, Cup of teach, université entre particuliers, organise en partenariat avec OuiShare et la Mutinerie les journées du patrimoine des startups, les 14 et 15 septembre.

Plus de 30 startups parisiennes ouvrent donc gratuitement leurs portes au public afin de leur faire découvrir leur univers, le tout sous format d’ateliers, de rencontres avec les équipes, etc.

Le but de cet événement est avant tout d’apporter de la visibilité à ces jeunes entreprises innovantes, qui sont, dans le contexte actuel, des acteurs importants de l’économie française.

Pour participer aux journées du patrimoine des startups en tant que visiteur, vous devez impérativement vous inscrire sur le site de l’événement à partir d’aujourd’hui (gratuit). Les adresses et horaires d’ouverture des startups vous seront communiqués par la suite.

Notons également que Google, en tant que partenaire de l’événement, animera un atelier sur AppEngine et l’infrastructure web des startups l’après-midi du 15 septembre à la Mutinerie.

Les startups participantes sont: Leetchi, BlaBlaCar (covoiturage), My little Paris, Kisskissbankbank, Airbnb, faberNovel, MinuteBuzz, Jimmy Fairly, e-loue, Faguo, Finance tes études, eWorky, Deways, l’incubateur ESCP, le Petit Ballon, Pro Bono Lab, Ulule, Living Social, La Ruche, Weezevent, 1001 Menus, My Cookit, Haut de Forme, The French Talents, Yoopies, Soleilles Cowork, Ophite, Curioos, Green Republic, Cup of teach, OuiShare, Mutinerie.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

3 thoughts on “[Journées du patrimoine] Les startups ouvrent leurs portes!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This