ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsMarketing & CommunicationStartupTech

Livestorm lève 4,6 millions d’euros pour simplifier l’organisation de webinars B2B

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Si la visioconférence a le vent en poupe côté B2C avec l’essor de la téléconsultation médicale, elle est aussi plébiscitée par les entreprises qui organisent de plus en plus de conférences virtuelles pour faire des réunions à distance, passer des entretiens d’embauche, délivrer des formations à leurs clients et leurs employés, ou encore organiser des démonstrations de produits. C’est sur ce marché florissant qu’a choisi de se positionner la start-up parisienne Livestorm qui a créé un logiciel SaaS pour l’organisation de webinars B2B.

La société annonce aujourd’hui un tour de table de 4,6 millions d’euros en série A mené par Aglaé Ventures. Le Fonds Ambition Amorçage Angels (F3A), géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir, et Raise Ventures, ainsi que des business angels, à l’image de Thomas Rebaud, co-fondateur de Meero, nouvelle licorne française après un tour de table de 205 millions d’euros en juin, ont également participé à l’opération. 

3 500 webinars chaque mois 

Fondée en 2016 par Gilles Bertaux, Robin Lambert, Tom Forlini et Vincent Garreau, Livestorm propose une plateforme permettant aux entreprises de réaliser des webinars en direct ou pré-enregistrés, ainsi que des entretiens vidéo. La solution permet non seulement de gérer l’ensemble des contraintes techniques pour assurer le bon déroulement des webinars, mais aussi d’aider les équipes marketing et commerciales à générer des leads qualifiés en analysant le profil de chaque participant. Initialement centrée sur les webinars, la société a développé au cours de ces derniers mois une solution dédiée à l’organisation de réunions vidéo en ligne. 

A ce jour, Livestorm compte plus de 1 500 entreprises clientes en France, en Europe et aux États-Unis, dont Spendesk, PayFit, Teamleader ou encore Yousign. La société indique que plus de 50 000 participants assistent chaque mois aux 3 500 webinars organisés via sa plateforme.

Ce tour de table doit permettre à la start-up de renforcer ses effectifs avec le recrutement d’une trentaine de collaborateurs supplémentaires d’ici la fin de l’année, notamment pour décupler sa force de frappe commerciale en Europe et aux États-Unis. Dans le même temps, la société prévoit d’enrichir sa suite logicielle et de lancer de nouveaux produits de visioconférence sur la plateforme. 

Livestorm : les données clés

Fondateurs : Gilles Bertaux, Robin Lambert, Tom Forlini et Vincent Garreau
Création : 2016
Siège social : Paris
Secteur : visioconférence B2B
Marché : webinars


Financement : 4,6 millions d’euros en série A auprès d’Aglaé Ventures, du Fonds Ambition Amorçage Angels et de Raise Capital…

Bouton retour en haut de la page
Livestorm lève 4,6 millions d’euros pour simplifier l’organisation de webinars B2B
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media