ActualitéAmérique du nordBusinessTransport

Lyft pourrait valoir plus de 20 milliards de dollars après une entrée en Bourse imminente

La victoire de Lyft dans sa course à l’entrée en Bourse face à son rival Uber se confirme. La plateforme de VTC américaine a lancé aujourd’hui son roadshow auprès d’investisseurs américains, avant une entrée en Bourse sur le Nasdaq à la fin du mois qui la valoriserait à plus de 20 milliards de dollars. L’entreprise californienne lève également près de 2 milliards de dollars dans l’opération. Lyft va vendre 30,77 millions d’actions aux investisseurs pour un prix qui devrait se situer entre 62 et 68 dollars par titre. Ces titres devraient être cotés sur la plateforme électronique Nasdaq sous le symbole « LYFT ».

Uber et Lyft avaient lancé leurs procédures respectives d’entrée en bourse fin 2018. Le premier, qui a longtemps fait de l’ombre au second sur le marché des VTC, escomptait bien être le premier des deux à faire son entrée sur les marchés. Si Uber devrait désormais effectuer son IPO après Lyft en avril, sa valorisation s’annonce colossale : autour de 100 milliards pour certaines estimations, autour de 120 milliards de dollars pour d’autres. Rappelons que ni Uber ni Lyft ne sont rentables.

Dans sa tournée de représentation auprès d’investisseurs, Lyft devrait accentuer le fait qu’elle cherche davantage à développer son activité VTC qu’Uber, qui s’est diversifié à travers le monde dans les trottinettes et vélos en free-floating, la livraison de repas et le transport de marchandises. L’entrée imminente de Lyft sur les marchés pourrait toutefois lui permettre d’investir davantage dans la conduite autonome, mais aussi de proposer davantage d’offres promotionnelles pour attirer davantage de clients. En octobre dernier, l’entreprise avait notamment lancé un « All Access Plan », un abonnement mensuel à 299 dollars par mois pour 30 trajets (d’une valeur maximum de 15 dollars chacune).

Depuis son lancement en 2012 par John Zimmer, Rajat Suri et Logan Green, Lyft a levé un total de 4,9 milliards de dollars (sans compter les 2 milliards de dollars prévus lors de son arrivée sur le Nasdaq), dont 600 millions d’euros en juin 2018. Ce tour de table avait été mené par Fidelity Management, qui devenait alors l’un des principaux actionnaires de l’entreprise après y avoir investi plus de 800 millions de dollars au total. Lyft avait en outre convaincu Alphabet, la maison-mère de Google, de lui injecter 1 milliard de dollars pour pouvoir rivaliser avec Uber dans les grandes villes américaines et à fournir des avantages et des promotions à ses chauffeurs pour les détourner de l’entreprise fondée par Travis Kalanick.

L’année 2019 devrait voir d’autres entrées en Bourse d’acteurs majeurs de l’écosystème Tech, dont Slack ou Pinterest.

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Lyft pourrait valoir plus de 20 milliards de dollars après une entrée en Bourse imminente
La startup Element AI lève 150 millions de dollars pour aider les entreprises à adopter l’intelligence artificielle
Vers la fin des contenus clickbait sur Google?
WeWork confirme son intention d’entrer en Bourse et restreint les pouvoirs de son PDG
[DECODE] Comment Instagram a fait exploser ses revenus publicitaires
Les offres d’emploi de la semaine
Des employés à temps partiel de Whole Foods (Amazon) privés de leurs avantages médicaux
Libra: « Nous n’avons pas vocation à jouer les pirates »
[Made in Bordeaux] Ça bouge dans l’écosystème!
Enquête aux Etats-Unis sur un système de freinage automatique de Nissan
Téléconsultation: la consolidation se poursuit avec le rapprochement des startups Medadom et Docadom