ActualitéBusinessCorrespondantsStartupTech

[Made in Italie] Codemotion, Milano Digital Week…

Par Philippe Tandeau de Marsac, correspondant FrenchWeb

De la start-up Codemotion en passant par Milano Digital Week: tour d’horizon de l’actualité de l’écosystème numérique en Italie avec Philippe Tandeau de Marsac. 

La start-up du mois: Codemotion, la start-up italienne qui monte en puissance

L’équipe de Codemotion

Le marasme dans lequel se trouve le marché du venture capital en Italie (seulement 130 millions d’euros investis dans les start-up en 2017, un résultat bien en deçà des attentes) ne doit pas faire de l’ombre à la pléthore de start-up italiennes qui, silencieusement, font leur chemin et offrent des potentiels dignes des meilleures start-up émergentes en Europe. Dans ce contexte, arrêtons-nous un instant sur la start-up phare dont on parle beaucoup en Italie et qui se prépare à entrer sur le marché francais.

Une histoire d’entrepreneuses italiennes

Fondée en 2013 par deux romaines, Chiara Russo et Mara Marzocchi, Codemotion a l’ambition de devenir le premier hub international permettant de connecter les développeurs / programmateurs avec les entreprises grâce à la réalisation d’événements et conférences techniques en Italie, Europe, Israël et les Emirats Arabes Unies. Sa devise? Programmer le futur.

Trouver un développeur devient de plus en plus difficile. Et dénicher les meilleurs talents prend du temps. Et si à cela vous ajoutez le nombre de postes vacants dans le numérique (près de 900.000 en Europe d’ici 2020), il devenait urgent d’identifier les instruments pertinents pour tenter d’enrayer le phénomène. De ce constat, nait il y a quatre ans, Codemotion.

Avec un objectif clair: créer la plus forte communauté de développeurs (570.000 aujourd’hui) et à les maintenir engagés en leur offrant des contenus technologiques de qualité à travers des conférences, et hackathon, des activités de formations spécialisés ainsi que des programmes d’open innovation. Le succès n’a pas tardé: Codemotion est devenu en l’espace de quelques mois le partenaire stratégique des plus grandes entreprises du secteur IT telles que Cisco, IBM, Google, Microsoft, Intel, Oracle qui repèrent, grâce à cette communauté, les talents tant recherchés.

La force de Codemotion réside également dans sa capacité à promouvoir et offrir des formations de haut niveau sur les langages de programmation, utiles pour embrasser la carrière de développeurs. Et Codemotion ne lésine pas sur les moyens. Dernièrement, elle a décidé de lancer une offre de formation destinée aux enfants: Codemotion Kids, une véritable école de technologie destinée à faire des enfants de vrais créateurs de technologies et non de simples utilisateurs passifs.

Aujourd’hui ce sont 34 personnes qui travaillent à Codemotion, à 80% féminine. Un pourcentage qu’il convient de souligner dans un secteur à dominante masculine.

Un écosystème local fondamental pour sa réussite

Certes Codemotion tient sa réussite aux talents et à la vision de ses fondateurs mais aussi à la présence d’un écosystème local qui l’a adopté et accompagné à ses débuts: la start-up, actuellement hébergée au sein de Luiss Enlabs, le campus de start-up de plus de 5.000 mètres carrés au cœur de la gare centrale de Rome, a réussi sa première levée de fonds en juin dernier grâce à LVenture Group, Invitalia Ventures et Primomiglio et prépare une entrée remarquée sur différents marchés européens.

Alors oui, l’Italie accuse effectivement un retard indéniable dans l’industrie du capital risque, mais elle cache encore un eldorado méconnu de startups prometteuses. L’histoire de Codemotion en est là pour le rappeler.

Le rendez-vous à ne pas manquer: Milano Digital Week

La première édition du Milano Digital week (15-18 mars 2018), qui se veut une fenêtre ouverte sur la transformation digitale de la capitale italienne a l’ambition de réunir une centaine de micro-événements sur les thèmes liés à la sécurité informatique, intelligence artificielle, éducation et industrie 4.0.

Le correspondant :

Philippe Tandeau de Marsac est le responsable du développement d’Invitalia Ventures SGR, le Mentor French Tech et membre du comité de pilotage French Tech Hub Milan.

Tags

Les correspondants

Les correspondants des Frenchweb en France et à l'international

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This