ActualitéBusinessFrenchWeb BusinessFrenchWeb TVInvestissementsLes levées de fondsMarketing & Communication

Make.org lève 2 millions d’euros pour encourager la mobilisation citoyenne en Europe

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le montant

La start-up Make.org, qui développe une plateforme de lobbying citoyen, a bouclé un tour de table de 2 millions d’euros auprès des fonds d’impact social Citizen Capital et Investir&+, ainsi qu’auprès du fonds technologique OneRagtime (Stéphanie Hospital, Jean-Marie Messier et Philippe Bourguignon). Des business angels, à l’image de Clara Gaymard et de Gonzague de Blignières, les fondateurs de la société Raise qui se situe à mi-chemin entre le fonds d’investissement et le fonds de dotation.

Le marché

Née en novembre 2015 sous l’impulsion d’Axel Dauchez, ex-président de Publicis France et ancien CEO de Deezer, Make.org se revendique comme «une plateforme européenne de mobilisation citoyenne autour d’actions de transformation de la société». Dans ce cadre, la CivicTech veut permettre à des centaines de milliers de citoyens de s’engager auprès d’acteurs de la société civile dans la résolution de problématiques majeures en France et en Europe.

L’année 2017, dont l’agenda politique fut très chargé en France, a conforté la jeune pousse dans ses idées. Et pour cause, plus d’un Français sur deux n’a pas glissé son bulletin dans l’urne aux dernières élections législatives, sur fonds de confiance rompue avec les hommes politiques, de rejet des institutions et de sentiment d’immobilité. «La démocratie en difficulté dans nos pays occidentaux. Dans ce contexte, il est nécessaire de mettre en place des forces de transformation qui viennent de la société civile. Make.org vise à devenir un catalyseur de ces forces», explique Axel Dauchez, fondateur et CEO de Make.org.

Pour inciter les citoyens à s’engager en faveur de la démocratie et de l’intérêt général, Make.org met en place des coalitions de citoyens, d’entreprises, d’associations, de médias et d’institutions au service de l’intérêt général. La start-up est notamment à l’origine de l’opération «Législatives Citoyennes», qui a permis de convaincre 100 députés de prendre position sur les propositions de ses utilisateurs en juin dernier. Pour décupler sa force de frappe, Make.org collabore avec d’autres CivicTech. En plein essor, ce secteur compte notamment Voxe.org, un comparateur de programmes politiques devenu un média à part entière pour informer les 18-35 ans, ou encore Fluicity, qui veut reconnecter les élus locaux avec les habitants.

Les objectifs de la Start-up 

Ce tour de table doit permettre à Make.org d’atteindre 1 million de contributeurs mensuels d’ici un an et de développer un véritable module de l’intelligence d’opinion, qui vise à être une base d’écoute des citoyens. En parallèle, la CivicTech prévoit d’accélérer son développement à l’international et ambitionne ainsi de couvrir la totalité des pays européens d’ici 4 ans. «C’est avant tout un projet paneuropéen», note Axel Dauchez.

Make.org : les données clés

Fondateur : Axel Dauchez
Création : 2015
Siège social : Paris
Activité : plateforme de lobbying citoyen
Financement : 2 millions d’euros en novembre 2017

Bouton retour en haut de la page
Make.org lève 2 millions d’euros pour encourager la mobilisation citoyenne en Europe
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media