AsieBusinessEuropeStartupTechTransport

Mobypark se fait racheter pour résister à la concurrence, son fondateur quitte l’entreprise

  • Mobypark a conçu une plateforme qui permet aux particuliers et aux hôtels de référencer les places disponibles sur leur parking pour les mettre à disposition d’autres conducteurs qui cherchent à garer leur véhicule.
     
  • La start-up française a annoncé son rachat par une entreprise néerlandaise.
     
  • Son fondateur et CEO, Yoann Benhacoun, quitte l’entreprise cinq ans après sa création. 

 

Une page se tourne pour Mobypark. La start-up française, qui développe une plateforme de location de places de parking, a en effet annoncé son rachat par une entreprise néerlandaise. Toutefois, le nom du repreneur n’a pas été communiqué par Mobypark. En attendant, c’est un virage décisif que s’apprête à vivre la jeune pousse française. En effet, son fondateur et CEO, Yoann Benhacoun, quitte l’entreprise cinq ans après sa création. 

Fondée en 2012 et accompagnée pendant trois mois par le Startup Bootcamp à Amsterdam en 2013, Mobypark a conçu une plateforme qui permet aux particuliers et aux hôtels de référencer les places disponibles sur leur parking pour les mettre à disposition d’autres conducteurs qui cherchent à garer leur véhicule. «En moyenne, nous perdons 20 minutes de notre temps à chaque fois que nous cherchons une place de parking», affirme la société sur son site. 

Une concurrence de plus en plus rude en Europe 

Partant de ce constant, Mobypark a déployé son service en centre-ville dans 4 pays (France, Pays-Bas, Belgique et Espagne) et dans les aéroports dans 8 pays (Allemagne, Autriche, Belgique, France, Pays-Bas, Suisse, Espagne et Italie) en Europe. Sur chaque réservation, la start-up prélève une commission de 20%. 

Malgré son expansion européenne, Mobypark a souhaité se rapprocher d’un autre acteur pour conserver sa compétitivité sur le marché de la location de places de parking. Dans ce dernier, la société doit affronter les Français Zenpark et OnePark, qui proposent un service similaire, l’Espagnol Parclick, qui revendique une présence dans plus de 170 villes en Europe, ou encore le Suédois EasyPark. «Le marché est en train de se consolider», note Yoann Benhacoun. Et d’ajouter : «Avec notre faible progression en levée (NDLR : 1,4 million d’euros levés au total), le rachat nous semblait être une stratégie pertinente.»

Fondateur : Yoann Benhacoun

Lancement : 2012

Siège social : Paris

Activité : plateforme de location de places de parking

Financement : 1,4 million d'euros au total

Lire aussi : 6,1 millions d’euros pour les parkings partagés de Zenpark

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Mobypark se fait racheter pour résister à la concurrence, son fondateur quitte l’entreprise
WeWork: SoftBank injecte 5 milliards de dollars et lance une OPA pour 3 milliards
[FW500] Lancée par eFounders, la startup Upflow veut mettre fin aux impayés des entreprises B2B
La startup Ibat se positionne sur la transformation digitale du BTP avec une levée de 2,4 millions d’euros
La startup e-sport Nicecactus lève 5 millions d’euros pour lancer un programme de sponsoring
300 millions de dollars de pertes pour la startup Lime en 2019
Just Eat
Just Eat face à une offre d’achat hostile du fonds Prosus
Copy link