Chiffres ClesData Room

[Numbers] Combien Google va-t-il investir pour anticiper au mieux les mutations du travail?

C’est dans un post publié sur le blog de Google que Jacquelline Fuller, présidente de la fondation Google.org a présenté le nouveau projet de la firme américaine. Cette dernière souhaite investir 50 millions de dollars pour «aider les gens à se préparer aux mutation à venir dans le monde du travail», peut-on lire.

Le projet, d’une durée de deux ans, se focalisera dans un premier temps sur les Etats-Unis et sur l’Europe. Il prendra la forme de dotations pour soutenir des associations qui oeuvrent pour aider les gens à retrouver du travail, ou à améliorer leur employabilité. En mars dernier, Google.org avait déjà annoncé un investissement équivalent pour aider à combler les écarts existants en matière d’éducation.

Parmi les premiers bénéficiaires annoncés, l’association Code for America vient en aide aux chercheurs d’emploi. L’ONG française Bayes Impact, créée par Paul Duan, qui utilise le machine learning pour aider les demandeurs d’emploi, fait également partie des premiers projets choisis par Google.org. Dans le domaine de la formation, Social Finance permet d’orienter les gens vers des formations qui offrent d’importants débouchés. Enfin, la National Domestic Workers Alliance permet aux travailleurs américains contraints d’arrêter de travailler en raison d’un problème de santé, de continuer à percevoir une rémunération.

«Les emplois dans le domaine des services sont ceux qui se développent le plus rapidement aux Etats-Unis, en Europe, ainsi que dans beaucoup d’autres économies développées, et ce n’est certainement que le début. Mais plus il y a de personnes qui travaillent dans ce domaine, plus il leur est difficile de trouver un niveau de soutien équivalent à celui qu’ils avaient dans des grandes entreprises», écrit Jacquelline Fuller. Les activités d’Alphabet, la maison-mère de Google, sont en partie à l’origine des récentes évolutions constatées sur le marché du travail.

Crédit photo : Google
Tags

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This