ActualitéBusinessDistributionEuropeFoodTechTech

Parrot mise sur une nouvelle gamme de drones professionnels pour se relancer

  • Parrot lance la gamme de drones professionnels Parrot Professional, dédiée aux travailleurs indépendants ainsi qu’aux petites et moyennes entreprises.
     
  • En début d’année, le fabricant de drones a annoncé son intention de licencier 290 salariés, dont 150 en France, sur les 1 080 que compte la société.
     
  • En 2016, Parrot a enregistré un chiffre d’affaires de 257,7 millions d’euros, contre 326,3 millions d’euros en 2015.

 

Le fabricant de drones français Parrot élargit son domaine d’activité. Réputée pour ses drones civils, la société dirigée par Henri Seydoux a annoncé la création de la gamme Parrot Professional. Cette nouvelle entité sera dédiée aux travailleurs indépendants ainsi qu’aux petites et moyennes entreprises.

Cette gamme de drones professionnels a été élaborée à partir des drones grand public de Parrot. Désignées comme des solutions professionnelles «tout-en-un» par le fabricant français, ces nouveaux drones embarquent des capteurs de précision et des logiciels utilisables directement par les professionnels eux-mêmes.

3 nouveaux drones après une année 2016 décevante

Dans le cadre du lancement de sa division Parrot Professional, l’entreprise parisienne a présenté trois drones. L’un, le Parrot Disco-Pro AG, est dédié aux agriculteurs pour leur permettre de collecter pléthore de données sur l’état de leurs cultures, tandis que les deux autres s’adressent aux professionnels du bâtiment et de l’immobilier. 

Le Parrot Bebop-Pro Thermal permet aux entreprises d’obtenir des informations thermiques et radiométriques en temps réel. En complément, le Parrot Bebop-Pro 3D, qui vise principalement les agents immobiliers, architectes, artisans et assureurs, permet de créer des vidéos promotionnelles ou des modèles 3D interactifs, de mesurer l’avancée d’un chantier ou encore d’imprimer des maquettes 3D.

290 salariés licenciés, dont 150 en France

En lançant Parrot Professional, la société française entend se relancer après une année 2016 décevante, marquée par un chiffre d’affaires de 257,7 millions d’euros, contre 326,3 millions d’euros en 2015, et une perte nette de 108 millions d’euros. Ces résultats ont poussé Parrot à couper dans ses effectifs. En début d’année, le fabricant de drones a annoncé son intention de licencier 290 salariés, dont 150 en France, sur les 1 080 que compte la société.

En parallèle, Parrot a finalisé en mars un partenariat avec Faurecia, groupe français qui développe des composants et équipements auto pour les constructeurs automobiles, pour renflouer ses caisses. Ce rapprochement s'est traduit par une prise de participation de 20% de l'équipementier automobile dans la division automobile Parrot Automative avant d'en prendre le contrôle à partir de 2019. Parrot aura fort à faire pour combler son retard sur le Chinois DJI, leader mondial sur le marché des drones grand public, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 1,5 milliard de dollars en 2016.

Lire aussi : 

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This