A la uneAcquisitionInvestissementsMedia

Pascal Chevalier: « C’est la première fois qu’un acteur du numérique acquiert une activité de presse traditionnelle »

L’ex PDG de Netbooster s’attache à bâtir un groupe média tourné vers le « content commerce ». Après le rachat de Marie-France, il acquiert les titres orientés féminins/vie pratique grand public d’Axel Springer. Interview.

Pascal Chevalier vient donc d’officialiser l’acquisition des titres de presse du groupe Axel Springer: Télé Magazine, Gourmand, Vie Pratique Féminin, Vivre en Grand, Papilles et les licences de Marmiton et Doctissimo Magazine. Le montant reste inconnu à ce jour, mais l’on sait que PGP (Publications Grand Public) a réalisé 27 millions d’euros de CA en 2012.

« Un groupe média alternatif significatif »

Pour Pascal Chevalier, ce rachat s’inscrit dans une stratégie de gain de temps, et de capitalisation sur les marques : « Ça fait un an et demi que je veux monter un groupe media alternatif et significatif. PGP réalisant 27M€ de CA, je considère que c’est significatif. De plus, comme pour Marie-France que j’ai racheté en début d’année, j’acquiers des marques qui ont déjà une certaine notoriété que je n’ai pas besoin de construire dans le temps ». Concernant Marmiton et Doctissimo, Reworld Media possède exclusivement les titres papiers, les versions pure player restant dans le giron respectif d’AuFéminin et Lagardère.

Stratégique aussi, la reprise d’une toute nouvelle activité, celle de la distribution de PGP/Axel Springer, qui vend ses magazines dans les hypermarchés (9000 points de vente), principalement aux caisses (250 000 contacts directs):  » Je veux élargir le nombre de points de vente physiques, et surtout viser l’international sur la distribution », indique le PDG.

Des sites web à la rentrée, et des box « content commerce »

Reworld Media, qui intègre les équipes de PGP, veut aller « très vite » pour décliner les sites web, les applications mobiles et tous les ressorts qui vont numériser les titres papier,  » dans une logique bi-média ». Sur ces versions online, on ne trouvera quasiment pas de bannière en display, le brand content et les opérations spéciales seront privilégiés. L’information ne sera pas payante mais le modèle de l’intermédiation type marketplace est privilégiée.

BagMFPar ailleurs, Pascal Chevalier confirme qu’il a bien lancé la production de box pour Marie-France:  » le Bag Marie-France propose de recevoir un produit vu dans une page du magazine, et recommandé par la rédaction. Les marques, elles, peuvent s’adresser à leurs lectrices d’une autre façon, très éditorialisée. Et obtenir un fichier qualifié, une adresse e-mail renseignée. »

« C’est la première fois qu’un acteur du net rachète une activité presse traditionnelle »

Reworld Media, qui s’est créée il y a un an en commençant par le rachat d’une société cotée, est financé par Pascal Chevalier, qui prévoit comme Fimalac, une croissance organique et externe:  « Je viens du numérique, et c’est la première fois qu’un acteur du Net rachète une activité presse traditionnelle pour la moderniser sur le multicanal ».

L’acquisition de PGP est l’indicateur d’un retour aux investissements dans le secteur des médias: « Fimalac? Un modèle à suivre pour nous, car il valide la notion d’intérêt pour le marché des médias, du contenu et du e-commerce liés. Moi qui viens du côté des agences, j’ai compris qu’il fallait créer des médias globaux, sur tous les leviers. Je continuerai dans cette voie ».

 

Tags

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Pascal Chevalier: « C’est la première fois qu’un acteur du numérique acquiert une activité de presse traditionnelle »
    C’est oublié le rachat en 2000 par AOL du groupe Time Warner qui comprenait entre autres Time, People, Fortune ou Sports Illustrated.
    Autre taille, autre temps en espérant pour Pascal Chevalier, un autre résultat.

    Pierre Métivier

  2. Effectivement, ce type d’opération n’est pas une première, elle était courante à la fin des années 1990 avant l’éclatement de la bulle internet en 2000. Toutes les sociétés internet qui possédaient la technologie mais pas le contenu se sont tournés vers la presse pour acquérir ce savoir-faire. En France Infosources (Infonie de B. Bonnell et C. Sapet) a fait l’acquisition du groupe Pressimage-Freeway (57 magazines) pour fonder le groupe média IXO Publishing. Une aventure qui s’est mal terminée. En espérant que cette nouvelle tentative soit couronnée de succès pour Pascal Chevalier et ses équipes.
    Christophe Gaillard

Pascal Chevalier: « C’est la première fois qu’un acteur du numérique acquiert une activité de presse traditionnelle »
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Location de bateaux : Click&Boat s’empare de son rival espagnol Nautal
BioTech : DNA Script lève 46 millions d’euros de plus pour commercialiser son imprimante à ADN
E-santé: Withings lève 53 millions d’euros pour mieux anticiper les maladies
FinTech : Revolut se renforce en pleine crise du coronavirus avec une extension de 80 millions de dollars de sa série D
Cowboy lève 23 millions d’euros pour intensifier sa croissance européenne
Share via
Copy link