ActualitéInvestissementsLes levées de fonds

Printic réalise une première levée auprès de la famille Leclercq pour son service de tirage photo mobile

Le français Printic,  éditeur d’une application de tirage photo depuis mobile, vient de boucler un premier tour de table auprès de la famille Leclercq et de l’Accélérateur. On parle de quelques centaines de milliers d’euros pour ce tour de financement.

La famille Leclercq, Michel de Guilhermier (fondateur et  ex-président de Photoways / Photobox, fondateur de l’Accélérateur) et Martin Genot (ex-DG de Photoways) rejoignent le board de Printic. La start-up a été fondée en décembre dernier par Benjamin Grelié, Florent Malbranche  et Nicolas Reboud (ex-Mayoz).

Printic est une application d’impression de photos à partir d’un mobile sur iOS et récemment sur Android. L’utilisateur peut sélectionner un cliché, y compris sur Facebook ou Instagram, ajouter un message personnalisé et ensuite recevoir par courrier un tirage au format polaroid. Le service est commercialisé 0,79 € et les frais de port sont gratuits. Printic assure livrer les clichés en France métropolitaine, en Europe et en Amérique du Nord en 3 jours.

Nicolas Reboud :  » Nous avons été approchés par plusieurs fonds parisiens, mais nous avons choisi la famille Leclercq pour leur capacité de financement, leur philosophie entrepreneuriale, et leur capacité à aller très vite dans les phases de décision ». Nicolas n’exclue pas d’autres tours de financement, dont des fonds américains. L’arrivée au board de l’enseigne Leclercq arrive comme une garantie pour convaincre des acteurs internationaux.

Pour la famille Leclercq, il s’agit du premier investissement direct dans une start-up web à fort potentiel. La start-up revendique par ailleurs plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs, dont un tiers aux États-Unis, près de la moitié en France et le reste en Europe.

A noter, deux autres acteurs aux USA, le territoire stratégique pour le français Printic : Shutterfly et Snapfish.

La démo Printic :

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Printic réalise une première levée auprès de la famille Leclercq pour son service de tirage photo mobile
NSO Group: le fabricant du logiciel d’espionnage controversé Pegasus ouvre une enquête
Les données des consommateurs, nouvelle mine d’or de la grande distribution depuis l’avènement de l’e-commerce
Cajoo
Quick commerce: pourquoi la livraison rapide à domicile peine à être rentable
[Livre Blanc] Comment surfer sur la vague du sales enablement ?
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom