Data RoomMedia

Pubeco dématérialise avec succès les prospectus des boîtes aux lettres

A l’heure où le vieil annuaire papier jaune passe pour une hérésie environnementale et prospère dans une deuxième vie numérique, où les journaux de petites annonces connaissent une crise sévère symbolisée par la liquidation judiciaire récente de la Comareg, il semble plus qu’évident que l’avenir des prospectus passe lui aussi désormais par le web.

En 2007, deux entrepreneurs du Nord, Yannick Laleau et Romain Sarels ont anticipé et dépassé ce mouvement inéluctable en créant Pubeco.fr, pour distribuer en ligne les versions dématérialisées des catalogues et des promotions des grandes enseignes et magasins indépendants. En clair, ils ont créé le prospectus 2.0 qui ne vient plus encombrer nos boîtes aux lettres avec un véritable succès au rendez-vous : Pubeco.fr revendique aujourd’hui pas moins de 2.5 M de visiteurs par mois.

On dit les Français réfractaires à la publicité et pourtant, selon une étude LSA-Conso.fr, 92% d’entre eux lisent la publicité distribuée en boîtes aux lettres. Le marché du prospectus est même en progression permanente. Ce n’est pas pour autant le support qui est plébiscité mais bel et bien les contenus eux-mêmes et ceux-ci trouvent sur le web une prolongation naturelle de leur impact dans une dimension de développement durable qui a séduit  de nombreux acteurs majeurs. Pubeco a bénéficié de l’appui de  E.Leclerc qui, avec l’initiative « zéro prospectus » anticipe la suppression définitive des prospectus papier pour 2020 en faveur de l’Internet et s’inscrit dans les la lignée du Grenelle de l’environnement.

Le marché du prospectus numérique apparaît donc colossal puisqu’il s’agit de remplacer à 10 ans les 19 milliards d’exemplaires distribués par an en France dans 23 millions de boîtes aux lettres par leur équivalent dématérialisé.

Romain Sarels analyse la mutation du marché : « Leboncoin n’était qu’à ses balbutiements lorsque nous lancions Pubeco en 2007-2008; Trois ans plus tard celui-ci est un incontournable des petites annonces entre particuliers, devançant de loin les gratuits en boîte aux lettre qui ont tendance à diminuer. Parallèlement le nombre de prospectus et catalogues publicitaires dans nos boîtes aux lettres augmentent. Cette publicité non adressée représente un important poste de coût pour un point de vente (de 1 à 3% du CA). Les distributeurs, que nous rencontrons régulièrement, sont conscients que de plus en plus, les supports papier sont délaissés à la faveur de l’Internet et les considérations économiques les amènent à chercher de nouveaux leviers de communication. Les catalogues et prospectus publicitaires sont de loin la publicité la plus génératrice de trafic en point de vente… c’est donc naturellement vers la dématérialisation de ces derniers qu’ils sont en train de se tourner. »

Alors que les grands distributeurs diffusent aujourd’hui quasiment tous en ligne des fiches détaillées de leurs produits et déploient des stratégies sur mobiles, ils semblent tous s’orienter également vers les catalogues et prospectus feuilletables mis en ligne sur leur site internet. Qu’il soit en ligne ou pas, le feuilletable permet en effet davantage de mettre en scène les produits et susciter l’achat qu’une fiche produit. Mais les distributeurs ne touchent via leur site internet ou leurs applications mobiles que leur clientèle fidèle… D’où l’idée d’un portail comme Pubeco qui s’adresse à tous et augmente les chances de visibilité pour chacun des catalogues de chacun des distributeurs.

Pour renforcer encore son positionnement sur le secteur, Pubeco.fr joue la carte de la mobilité avec des applications iPhone, iPad et Android à venir début 2012 et une stratégie de personnalisation des messages publicitaires.

Romain Sarels : « Pubeco est aujourd’hui leader sur ce marché du catalogue et prospectus en ligne.  Notre ambition a toujours été de créer le substitut de la boite aux lettres traditionnelle mais nous croyons aujourd’hui davantage à une approche complémentaire papier-Internet. Ainsi la diffusion des catalogues sur Pubeco quelques jours avant le démarrage d’une campagne permet d’anticiper une distribution papier pour multiplier l’efficacité. Pour rester leader et devenir vraiment un incontournable des stratégies de communication de nos clients, distributeurs et marques, nous nous devons de développer à très court terme des services qui séduisent davantage de « conso-nautes » .

La société vise les 40 millions de consultations mensuelles de catalogues et promos d’ici à 2015.

Pubeco a été récompensée plusieurs fois : Lauréat du prix Graines de boss 2009, Finaliste be-project, Prix spécial du jury remis par le Moovjee en 2010, Trophée Pévélien en 2010 et lauréat du Réseau Entreprendre Nord en 2011.

[Publireportage]

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Sur le même sujet

Close
Share This